Les Lakers ont leur bête noire

  • A
  • A
Les Lakers ont leur bête noire
Partagez sur :

Pour la neuvième fois de rang, les Lakers de Kobe Bryant se sont inclinés à Portland, vendredi (98-107). De leur côté, Tony Parker et les Spurs ont également mordus la poussière face à Dallas (103-112).

Pour la neuvième fois de rang, les Lakers de Kobe Bryant se sont inclinés à Portland, vendredi (98-107). De leur côté, Tony Parker et les Spurs ont également mordus la poussière face à Dallas (103-112).LE MATCH: Blazers-Lakers 107-98Ça commence à devenir une habitude. Pour la neuvième fois consécutive, les Lakers se sont en effet inclinés à Portland (107-98), dans un Rose Garden qui leur est décidément bien inhospitalier. Car depuis le 23 février 2005 et un succès 86 à 83 ramené de Rip City, les Californiens ne triomphent plus dans l'Oregon. Meilleur marqueur de la rencontre à égalité avec Brandon Roy (32 points) mais retombé dans ses travers au shoot (14/37), Kobe Bryant cherchait à trouver les raisons de ce nouveau revers, qui aurait pu être encore plus sévère puisque les Lakers ont compté jusqu'à 20 points de retard dans l'ultime quart."Ils sont extrêmement bien entraînés et ils jouent avec beaucoup d'énergie ici, soupirait "KB24". Ils sont très à l'aise au tir dans leur salle, et particulièrement contre nous ! Ils jouent juste de manière fantastique à chaque fois qu'on les voit." Son entraîneur Phil Jackson, qui attend impatiemment le retour de Pau Gasol, regrettait lui certaines décisions arbitrales et surtout l'abus du tir à trois points (11/28), mais il aurait encore pu souligner la faiblesse de son banc, limité à 10 points répartis sur cinq joueurs, alors que les trois réservistes de Nate McMillan ont eux compilé 28 unités ! L'ancien coach de Seattle a lui pu apprécier la prestation courageuse des siens, et surtout d'un André Miller retrouvé (17 points et 7 passes), quelques jours après un nouvel échange orageux entre les deux hommes.LES FRANÇAISUne grosse partie du contingent français était sur le pont, vendredi dans le grand cirque de la NBA. Bien sûr, Nicolas Batum, toujours convalescent, Yakhouba Diawara, Johan Petro et Ian Mahinmi, qui n'ont pas joué, n'ont été que des spectateurs avertis des performances de leurs équipes, mais les autres ont bel et bien eu voix au chapitre.Ainsi, Tony Parker s'est multiplié, en vain, lors de la réception de Dallas avec 21 points et 6 passes mais une défaite au final (103-112). Dans le camp d'en face, Rodrigue Beaubois a été utilisé 6 petites minutes pour 4 points et 1 rebond. Désormais utilisé en sortie de banc, Mickaël Pietrus a signé 14 points, 5 rebonds mais aussi 5 fautes en 22 minutes, lors de la défaite du Magic face à Washington (97-104).Chez les intérieurs, Joakim Noah a une nouvelle fois fait une belle moisson dans la raquette des Bulls avec 18 rebonds, qu'il a saupoudré de 10 points. Mais Jooks aura finalement souffert la comparaison avec Andrew Bogut (27 points, 13 rebonds), pour une victoire des Bucks (96-93). Enfin, Ronny Turiaf était une nouvelle fois titulaire dans la raquette des fous de Golden State pour une victoire face aux Kings (108-101). Le pivot martiniquais a inscrit 8 points, collé 4 contres mais s'est une nouvelle fois montré un peu court au rebonds avec seulement 3 prises.