Les Lakers gardent la main

  • A
  • A
Les Lakers gardent la main
Partagez sur :

Deux jours après avoir vu les Hornets reprendre espoir grâce à un Chris Paul inarrêtable, les Lakers se sont rassurés ce mardi. Vainqueurs 106-90 de la cinquième manche en dominant à l'intérieur, les champions en titre ont en effet conservé l'avantage du terrain et mènent désormais 3-2 dans leur série du premier tour. Une victoire acquise sur l'autel du collectif avec pas moins de six joueurs à plus de dix points, dont Kobe Bryant, meilleur marqueur avec 19 points.

Deux jours après avoir vu les Hornets reprendre espoir grâce à un Chris Paul inarrêtable, les Lakers se sont rassurés ce mardi. Vainqueurs 106-90 de la cinquième manche en dominant à l'intérieur, les champions en titre ont en effet conservé l'avantage du terrain et mènent désormais 3-2 dans leur série du premier tour. Une victoire acquise sur l'autel du collectif avec pas moins de six joueurs à plus de dix points, dont Kobe Bryant, meilleur marqueur avec 19 points. Les fans des Lakers peuvent souffler: la cheville de Kobe Bryant va bien et leurs protégés vont mieux. En atteste donc, pour les hommes de Phil Jackson, la victoire acquise face aux Hornets, les champions en titre repassant ainsi en tête à l'issue du match 5 pour mener 3-2, et les deux dunks claqués par leur indispensable leader. Victime d'une légère entorse à la cheville gauche lors du match de dimanche en Louisiane, l'arrière californien s'était certes montré rassurant depuis, refusant même de passer quelques examens supplémentaires. A juste titre puisque Bryant a été égal à lui-même, ou presque, avec 19 points à 8 sur 13 aux tirs. Car pour cette cinquième manche forcément cruciale après avoir vu les Hornets égaliser ce week-end, la première option californienne était cette fois collective. KB24 n'a ainsi pas eu besoin de faire le show, la marque étant partagée comme rarement. Au total, pas moins de six joueurs des Lakers ont ainsi émargé à plus de dix unités. Parmi eux, Andrew Bynum aura été le plus prolifique, l'intérieur californien compilant 18 points et 10 rebonds, Pau Gasol suivant avec 16 points et 8 rebonds et Lamar Odom et Derek Fidher complétant le tableau avec 13 points chacun. Les Lakers au rebond C'en était trop pour les Hornets. S'il n'a cette fois pas compilé un nouveau triple-double, Chris Paul y est pourtant encore allé de ses 20 points et 12 passes et Trevor Ariza et Marco Belinelli ont également été en réussite avec respectivement 21 et 22 points. Mais il en aurait fallu encore plus pour permettre à La Nouvelle-Orléans de surprendre une nouvelle fois les champions en titre... "Ils étaient vraiment au-dessus ce soir. Ils nous ont notamment dominés à l'intérieur, ont pris 15 rebonds offensifs qui leur ont offert trop de deuxièmes chances, regrettait Ariza, ils étaient plus agressifs et ont vraiment bien joué. Il n'y a rien à redire." Les hommes de Monty Williams auront finalement eu le mérite de résister que jusqu'à la pause. Après un premier quart hésitant grâce auquel La Nouvelle-Orléans prenait même le meilleur départ avec neuf longueurs d'avance après dix minutes, les Californiens ont en effet ensuite trop dominé les débats, notamment au rebond (42-25), pour que les Hornets puissent espérer refaire le coup du match 1. S'ils ont certes attendu la dernière ligne droite pour se mettre définitivement à l'abri, CP3 & co pointant ainsi encore à sept points à la fin du troisième quart, les Lakers ont sans doute signé leur meilleur match depuis plusieurs semaines. De quoi rassurer à l'heure de se rendre en Louisiane, jeudi, pour essayer d'en finir dès le sixième match...