Les Lakers en imposent

  • A
  • A
Les Lakers en imposent
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Les Lakers ont remporté le choc de la conférence ouest face aux Nuggets (95-89).

NBA - Les Lakers ont remporté le choc de la conférence ouest face aux Nuggets (95-89)."Cette victoire n'a rien à voir avec les play-offs". Dès l'issue de la rencontre face à Denver, remportée dimanche soir au forceps par les Lakers dans leur antre du Staples Center (95-89), Kobe Bryant tient calmer les ardeurs des observateurs. La star californienne ne sait que trop bien que chaque match a sa propre vérité et qu'une victoire sur les Nuggets en saison régulière ne vaut pas plus qu'un succès sur les Nets. Le n°24 des champions en titre est néanmoins soulagé mais le montre moins que ses partenaires bien plus enthousiastes, à l'image du Ron Artest. "Nous n'avons pas battu beaucoup de bonnes équipes cette année, explique-t-il. Je pense que c'est une grosse victoire." Longue à venir, elle est en tout cas la première des Lakers sur les Nuggets cette saison, après deux défaites initiales dont une au Staples Center (113-126) qui avait laissé des traces dans les têtes. Dimanche soir, les joueurs du Colorado ont réussi l'entame idéale pour plonger ceux de Los Angeles dans le doute. Sur les ailes de Carmelo Anthony (21 points au final), Denver a vite pris les devants. Huit longueurs d'avance à l'issue du premier quart-temps (29-21), une de plus à la mi-temps (52-43), les Nuggets étaient partis pour braquer une seconde fois cette saison les champions à la maison. D'autant que dans le camp des locaux, Kobe Bryant manquait tout ce qu'il tentait, en témoigne son famélique 3 sur 17 au tir au final. Maladroit, le quatrième marqueur de la Ligue s'est fendu en distributeur (12 passes décisives) pour ses coéquipiers plus en réussite. Ron Artest (17 points), Pau Gasol (15 points-14 rebonds) et surtout Lamar Odom (20 points-12 rebonds), sorti du banc, ont alors pris le relais avec brio. Revenus à trois points avant d'entamer l'ultime période (67-70), les Lakers ont fini par avoir raison de leurs hôtes grâce aussi à un énorme effort défensif qui a limité Denver à 19 points dans les douze dernières minutes, un exploit quand l'on connaît la capacité de la franchise du Colorado à scorer. "Je suis content que nous ayons quand même eu une chance de l'emporter malgré la performance que nous avons livré", livrait un peu ironiquement George Karl. Quand ils se retrouveront une dernière fois en saison régulière à Denver le 8 avril, les joueurs des deux franchises commenceront certainement à sérieusement penser aux play-offs. Là où les affaires deviendront sérieuses pour ces deux gros prétendants.