Les Lakers en 3D ?

  • A
  • A
Les Lakers en 3D ?
Partagez sur :

Les playoffs NBA débutent ce soir. Après s'être penchée sur la conférence l'Est, la rédaction fait le point sur les forces en présences à l'Ouest. Les Spurs, opposés aux Grizzlies, et les Lakers, doubles tenants du titre et adversaires des Hornets, ne devraient avoir aucun mal à passer le premier tour. Ce sera moins simple pour le Thunder et surtout pour les Mavericks.

Les playoffs NBA débutent ce soir. Après s'être penchée sur la conférence l'Est, la rédaction fait le point sur les forces en présences à l'Ouest. Les Spurs, opposés aux Grizzlies, et les Lakers, doubles tenants du titre et adversaires des Hornets, ne devraient avoir aucun mal à passer le premier tour. Ce sera moins simple pour le Thunder et surtout pour les Mavericks. SPURS [1] - GRIZZLIES [8] Affronter une formation qui n'a plus vu les playoffs depuis 2006 ressemble à une bénédiction pour ces Spurs, certes vieillissants mais qui terminent avec le deuxième meilleur bilan de saison régulière. Même sans Rudy Gay, la jeunesse de ces Grizzlies, ainsi que leur complémentaire paire d'intérieurs (Zach Randolph et Marc Gasol) pourrait bien poser quelques soucis à la troupe de Gregg Popovich. Mais Tony Parker, Tim Duncan - dont c'est probablement l'une des dernières opportunités de remporter le titre - et Manu Ginobili, incertain pour le premier match, sont en mission, et leur banc, de plus en plus fourni, doit leur permettre de franchir ce premier écueil. L'avis de la rédac': 4-1, SpursTHUNDER [4] - NUGGETS [5] C'est sans doute, sur le papier, la confrontation la plus indécise de ce premier tour. La faute à des Nuggets vus le plus souvent à leur avantage depuis le départ de Carmelo Anthony. Longtemps plombée par les rumeurs de transfert autour de leur ancienne star, la franchise du Colorado a d'autant mieux digéré l'échange avec les Knicks qu'elle a récupéré Raymond Felton, Danilo Galinari et Wilson Chandler. Trois recrues s'inscrivant parfaitement dans le projet collectif mis en place par George Karl. Hélas pour les Nuggets, le Thunder semble ne pas leur réussir, les deux récents succès d'Oklahoma, au début du mois, ayant d'ailleurs peut-être donné le ton de la série. Le jeu de transition du tandem labélisé all-star Kevin Durant-Russell Westbrook pourrait notamment faire la différence, le secteur intérieur du Thunder n'ayant plus grand-chose à envier à celui des Nuggets depuis l'arrivée de Kendrick Perkins, bonne pioche de l'hiver. L'avis de la rédac': 4-2, ThunderMAVERICKS [3] - BLAZERS [6] Les Blazers peuvent y croire. Bonne surprise de la saison au vu de la nouvelle avalanche de blessures s'étant une fois encore abattu sur la franchise de l'Oregon, Portland a les armes pour faire mentir la logique et confirmer les difficultés des Mavs, le printemps venu. Dallas ne manque certes pas d'atout, l'arrivée de Tyson Chandler ayant notamment stabilisé la raquette texane et permis à Dirk Nowitzki de se concentrer sur ses devoirs en attaque. Surtout, les troupes de Rick Carlisle entendent profiter de l'avantage du terrain, les deux franchises ayant ainsi remporté, chacune, leurs deux confrontations disputées à domicile. Enfin, si Rodrigue Beaubois, touché à la cheville, et Ian Mahinmi, réduit à la portion congrue, ne devraient pas jouer un rôle majeur, Nicolas Batum sera à surveiller côté Blazers. L'avis de la rédac': 4-3, BlazersLAKERS [2] - HORNETS [7] Ça sent la fin de règne dans la Cité des Anges. C'est du moins ce que prédisaient beaucoup d'observateurs, notamment après les cinq défaites de rang subies par les Lakers début avril. Mais cette série faisait suite à un impressionnant bilan depuis le All-Star Game (17-1). A quoi les Hornets, sans David West mais avec un Chris Paul qui a parfaitement récupéré de sa blessure au genou, auront-ils droit ? Andrew Bynum, touché lui aussi au genou mais finalement apte, est le facteur X d'une équipe californienne expérimentée qui devrait passer le premier tour sans encombre. La suite devrait en revanche être beaucoup plus indécise pour Kobe & Cie, en quête d'un nouveau Three-Peat. L'avis de la rédac': 4-1, Lakers