Les Lakers éblouis par les Suns

  • A
  • A
Les Lakers éblouis par les Suns
Partagez sur :

Trois jours après leur faux pas à Denver, les Los Angeles Lakers se sont inclinés sur leur parquet face aux Phoenix Suns (116-121), la nuit dernière, en saison régulière NBA. Un second revers de rang qui permet aux San Antonio Spurs, vainqueurs du Oklahoma City Thunder (117-104) avec 24 points de Tony Parker, de doubler la franchise californienne dans la conférence Ouest.

Trois jours après leur faux pas à Denver, les Los Angeles Lakers se sont inclinés sur leur parquet face aux Phoenix Suns (116-121), la nuit dernière, en saison régulière NBA. Un second revers de rang qui permet aux San Antonio Spurs, vainqueurs du Oklahoma City Thunder (117-104) avec 24 points de Tony Parker, de doubler la franchise californienne dans la conférence Ouest. LE MATCH : LAKERS-SUNS (116-121) A force de regarder le plafond du Staples Center, pour admirer les tirs primés de leurs adversaires, les Lakers ont fini par être éblouis. Trois jours après sa première défaite de la saison sur le parquet des Denver Nuggets, l'équipe phare de Los Angeles a été surprise à domicile par les Phoenix Suns (116-121), la nuit dernière en NBA. La faute, en grande partie, à l'adresse infernale de Jason Richardson, Hedo Turkoglu and co. Auteurs respectivement de 35 points et 8 rebonds à 7/10 à longue distance, et 17 points à 5/7 derrière l'arc, les deux gâchettes des Suns ont empêché les champions en titre de réagir. Avec une réussite collective de 55% à trois points (22/40), la franchise de l'Arizona a eu raison du génial duo californien Kobe Bryant-Pau Gasol. Les deux hommes ont pourtant tout entrepris pour remettre leur équipe dans le droit chemin, l'arrière All-Star compilant 25 points, 9 rebonds et 14 passes, l'intérieur espagnol se fendant de 28 points et 17 rebonds. Mais rien n'y a fait. "Dans cas-là, vous avez l'impression que le panier est gigantesque et que chaque tir que vous prenez va rentrer, a déclaré après-coup Jason Richardson. Alvin (Gentry, le coach des Suns, ndlr) a demandé des actions pour moi et mes partenaires m'ont bien trouvé. C'est vraiment sympa de vivre une soirée comme ça." Pas sûr que les joueurs de Phil Jackson soient du même avis. Malgré l'apport de Lamar Odom (22 points, 11 rebonds), ils ont toujours plus ou moins couru après le score. Avant une série de déplacements à Milwaukee, Detroit et dans le Minnesota, ce deuxième couac tombe mal. "On déteste perdre, surtout avant un road trip, a réagi Kobe Bryant. Mais c'est comme ça. Ils ont mis des gros shoots. Beaucoup de gros shoots." Un peu trop à son goût... LES FRANÇAIS DE LA NUIT Ils auraient pu être deux Français de sortie sur les parquets NBA cette nuit. Mais Ronny Turiaf, blessé au genou gauche, n'a pas pu participer à la défaite des New York Knicks face aux Houston Rockets (96-104). Tony Parker, en revanche, était bien là. Et il enchaîne les bonnes performances avec San Antonio ! Le meneur de jeu tricolore a, comme la veille contre les Philadelphia Sixers, inscrit 24 points - auxquels il faut ajouter 5 rebonds et 3 passes - lors de la victoire des Spurs face à Oklahoma City (117-104). Un Thunder porté par les 23 points, 7 rebonds et 4 passes de sa star Kevin Durant. Il s'agit là du huitième succès en neuf matches de la franchise texane, qui s'empare de la deuxième place de la conférence Ouest. LA STAT : 4 Quatre, comme le nombre de défaites consécutives d'Atlanta avant sa victoire obtenue cette nuit face à Minnesota (111-105). Annoncés comme des trouble-fête dans la conférence Est, les Hawks avaient eu du mal ces derniers jours à confirmer un excellent début de saison. Mais leur réaction à domicile face aux Timberwolves prouve qu'il faudra bien compter sur eux. Car avec Al Horford (28 points, 10 rebonds), qui a su tant bien que mal contenir la machine à rebonds Kevin Love (22 points, 17 rebonds) - qui disputait là son premier match depuis son "double triple" historique (31 points, 31 rebonds) - et Josh Smith (23 points, 10 rebonds), la franchise de Géorgie a du volume à l'intérieur et de bons joueurs en périphérie comme Joe Johnson (17 points, 5 passes). Ça devrait largement suffire pour les retrouver en haut de la conférence Est.