Les joueurs que la France a loupés

  • A
  • A
Les joueurs que la France a loupés
De nombreux footballeurs célèbres comme Gonzalo Higuain ou Marouane Chamakh auraient pu porter le maillot bleu.@ Montage REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Karim Aït-Fana a décidé de ne plus porter le maillot bleu. Comme d'autres joueurs avant lui.

Le 11 août dernier, Karim Aït-Fana a joué contre la Belgique avec les International espoirs français. Il s'agissait de son sixième et… dernier match avec les Bleuets. Le milieu de terrain de Montpellier a décidé de défendre les couleurs du Maroc.

Né à Limoges de parents marocains, Karim Aït-Fana possède la double nationalité. Un double passeport toujours synonyme de conflits entre les différentes fédérations. Dans le passé, la FFF a réalisé des jolis coups en persuadant par exemple Michel Platini ou Raymond Kopa de jouer avec les Bleus.

Le règlement

Depuis juin 2009, les règles édictées par la Fifa ont changé. Désormais, un joueur possédant la double nationalité et qui a déjà joué dans les équipes espoirs peut choisir l'autre sélection. Finie la limite d'âge de 21 ans. Seul impératif : n'avoir jamais joué (ne serait-ce qu'une minute) en équipe A d'une sélection.

Le cas de Karim Aït-Fana n'est pas isolé. Ces dernières années, de nombreux joueurs ont profité de la nouvelle règlementation pour sauver un avenir compliqué chez les Bleus. Récemment, le sochalien Jacques Faty a choisi le Sénégal. Après un match avec les espoirs, le Lillois Ludovic Obraniak a lui aussi opté pour une autre sélection, celle de la Pologne.

Le cas Higuain

L'attaquant du Real Madrid, Gonzalo Higuain, aurait pu jouer avec les Bleus. Né à Brest de parents argentins, le serial buteur rentre en Argentine après seulement dix mois passés en France. En 2006, Raymond Domenech tente une approche. Higuain ne tergiverse pas trop. Il obtient la nationalité argentine et décline l'invitation de Domenech.

Gonzalo Higuain, 930

© REUTERS

L'équipe de France a loupé d'autres pépites footballistiques. Né en Côte d'Ivoire, Didier Drogba a passé toute son enfance en Bretagne. En 2002, l'attaquant évolue à Guingamp. La France ne pense pas encore à lui. La sélection ivoirienne, elle, anticipe bien le coup. Une sélection avec les éléphants et c'est déjà fini. Plusieurs années plus tard, la France peut se mordre les doigts.

Un choix du cœur ou un choix sportif ?

Autre joueur africain qui fait envie aujourd'hui : Samuel Eto'o. Et pourtant, il y a quinze ans, personne ne voulait de lui. Refoulé du centre de formation du Havre, le camerounais tente sa chance au Real Madrid. Essai concluant, le club l'engage. Quelques mois plus tard, le Cameroun le convoque en équipe A. Encore raté pour les Bleus.

Nouvelle déception notable en 2003 : Marouane Chamakh tourne le dos aux Bleus. Pourtant sélectionné avec les Bleuets de moins de 19 ans, l'attaquant retourne sa veste. Les Bleus ne profiteront jamais du jeu de tête de l'attaquant d'Arsenal.

Pour motiver sa décision, Marouane Chamakh parle alors d'un "choix du cœur". On peut croire en la sincérité du franco-marocain mais la plupart du temps, les joueurs pensent avant tout à leur avenir sportif. Entre une sélection éventuelle avec les Bleus ou une titularisation quasi-systématique sous un autre maillot, la réponse paraît évidente.

Quel futur pour Enzo Zidane ?

Lorsqu'un joueur commence à bien jouer et qu'il n'a pas encore choisi de sélection, les fédérations se livrent une bataille sans merci. Le dernier cas médiatique concerne le fils de Zinédine Zidane, Enzo.

Enzo Zidane, 930

© MAXPPP

Le fils de "Zizou" joue actuellement pour le Real Madrid. Il concentre toutes attentions en Espagne mais aussi… en France. Entre "made in Spain" et "made in France", il faudra choisir. Les plus chauvins prétendent déjà que notre Zizou national ne pourra jamais nous faire ce mauvais coup...