Les JO débutent dans l'émotion

  • A
  • A
Les JO débutent dans l'émotion
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Marquée par l'émotion, la cérémonie d'ouverture a lancé les Jeux de Vancouver.

JO 2010 - Marquée par l'émotion, la cérémonie d'ouverture a lancé les Jeux de Vancouver. Une cérémonie forcément marquée par l'émotion. Quelques heures après le décès du lugeur Nodar Kumaritashvili, les XXIe Jeux Olympiques d'hiver de Vancouver se sont ouverts cette nuit au terme d'une cérémonie d'ouverture sobre, centrée sur un hommage aux peuples amérindiens, fondateurs de la nation canadienne. Un spectacle conclu par le hockeyeur canadien Wayne Gretzky, dernier relayeur de la flamme, qui s'en est allé allumer la vasque olympique, située dans la baie de Vancouver, après avoir allumé une première flamme, dans le BC Place, en compagnie du basketteur Steve Nash et de la skieuse Nancy Greene. Si la patineuse Katrina LeMay Doan était également présente, un problème technique l'a empêchée de prendre par à l'embrasement. Ce fut néanmoins le seul accroc d'une cérémonie maîtrisée de bout en bout et dédiée à la mémoire du lugeur géorgien, premier sportif à trouver la mort lors d'une compétition ou d'un entraînement officiel des Jeux Olympiques d'hiver. Ainsi, les sept athlètes géorgiens, qui portaient un brassard noir, ont été unanimement salués par les 55.000 spectateurs du BC Place, lors du défilé des 82 délégations engagées. Après l'arrivée de l'équipe canadienne, forcément la plus applaudie, Bryan Adams et Nelly Furtado ont lancé le spectacle, marqué par l'évocation des grands espaces canadiens. Kumaritashvili dans tous les coeurs Ce sont ensuite John Furlong, président du comité d'organisation, et Jacques Rogge, président du Comité International Olympique, qui ont prononcé leur discours, n'oubliant pas d'évoquer la mémoire de Nodar Kumaritashvili. Il était alors temps pour la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, d'ouvrir officiellement les Jeux, et pour la hockeyeuse Hailey Wickenheiser et le juge de patinage de vitesse Michel Verrault de prononcer le serment olympique, traditionnellement prononcé par un athlète et un arbitre lors de chaque olympiade. Le drapeau olympique a ensuite fait son entrée, escorté par de nombreux symboles de la réussite canadienne, tel que le pilote Jacques Villeneuve, l'astronaute Julie Payette ou encore l'acteur Donald Sutherland. Dans la foulée, la flamme a fait son apparition dans le stade, portée par le champion paralympique Rick Hansen. L'embrasement de la vasque olympique a finalement clôt la cérémonie. Il est désormais temps de laisser place à seize jours de compétition.