Les Jeux endeuillés d'entrée

  • A
  • A
Les Jeux endeuillés d'entrée
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Un lugeur géorgien est décédé lors d'une séance d'entraînement.

JO 2010 - Un lugeur géorgien est décédé lors d'une séance d'entraînement. Les Jeux de Vancouver ne sont pas encore officiellement ouverts qu'un voile noir vient déjà les recouvrir. Un lugeur géorgien, Nodar Kumaritashvili, a en effet été victime d'un accident mortel lors de la seconde session d'entraînement sur la piste olympique de Whistler, à une centaine de kilomètres de Vancouver. Le jeune lugeur, âgé de 21 ans seulement, approchait le dernier virage, où la vitesse peut frôler les 140 km/h, lorsqu'il a été éjecté de la piste et a heurté un poteau métallique. Inconscient et le visage en sang, il a été pris en charge sur place par les secouristes "qui lui ont administré des soins de réanimation". "Toute la famille olympique est frappée par cette tragédie qui jette une ombre sur ces Jeux", a déclaré Jacques Rogge, le président du CIO, dans un communiqué. Kumaritashvili, qui avait terminé à la 55e place de la Coupe du monde 2008-09, est le premier sportif à se tuer en compétition ou en entraînement officiel lors de Jeux Olympiques d'hiver. Suite au décès du membre de leur équipe (qui compte 8 athlètes, ndlr), Irakly Japaridze, le chef de la délégation géorgienne, a mis en doute la participation du pays à ces Jeux. "Nous sommes tous très choqués, nous ne savons pas quoi faire. Nous ne savons pas si nous devons participer à la cérémonie d'ouverture ou même aux Jeux Olympiques", a-t-il ainsi expliqué. La sécurité de la piste en question La FIL, la Fédération internationale de bobsleigh (FIBT) et le comité d'organisation des JO avaient pourtant fait de gros efforts pour que la piste de Whistler soit davantage adaptée aux compétitions que celle de Turin, qui avait été fortement critiquée. Et les normes de qualification ont été durcies : un lugeur des îles Tonga a ainsi été recalé. Mais depuis le début des entraînements officiels, jeudi, sur ce qui est considérée comme la piste la plus rapide du monde (pointe à 153 km/h), les accidents se sont multipliés. Un peu plus tôt dans l'après-midi, vendredi, l'un des favoris de l'épreuve, l'Italien Armin Zöggeler, double champion olympique en titre et vainqueur de la dernière Coupe du monde, s'était fait une frayeur sur cette même piste tandis que la Roumaine Violeta Stramaturaru a dû être hospitalisée quelques heures jeudi après avoir heurté le mur à plusieurs reprises. Lors des épreuves tests disputées en novembre sur cette piste olympique, la vitesse maximale atteinte sur cette piste avait été de 149 km/h alors que sur les épreuves de Coupe du monde, les lugeurs atteignent au maximum 135 km/h. Le président de la fédération internationale de luge (FIL), Josef Fendt, s'en était ému et avait fait part de ses inquiétudes, qui, malheureusement, ont trouvé un écho dramatique en ce jour d'ouverture des Jeux.