Les immanquables des Mondiaux

  • A
  • A
Les immanquables des Mondiaux
@ REUTERS
Partagez sur :

NATATION - Europe1.fr a listé les cinq courses à ne pas manquer lors des Mondiaux de Shanghai.

Meilleure nation européenne l'an dernier, l'équipe de France va se frotter aux monstres de la natation mondiale (Australie, Chine, Etats-Unis) à partir de dimanche, lors des championnats du monde de Shanghai, le tout à un an des Jeux. Europe1.fr vous présente les cinq finales à ne surtout pas manquer lors de cette semaine aquatique de rêve.

Bernard pris dans les remous

De l'or pour les Bleus ?4x100 m hommes. A l'inverse des Mondiaux d'athlétisme, ceux de natation débutent par le grand spectacle du relais 4x100 m. Le relais tricolore vit toujours avec le "traumatisme" de la finale des JO 2008, lorsque Alain Bernard (photo) se fit déborder in extremis dans la dernière longueur par l'Américain Jason Lezak. Depuis cette médaille d'argent au goût amer, les Bleus n'ont pas réussi à décrocher l'or en grand bassin (3e aux Mondiaux 2009, 2e aux "Europe" 2010). Et, depuis trois ans, le relais français vit au rythme des polémiques (une spécialité française là aussi). La dernière en date : la présence ou non de Yannick Agnel. Le champion d'Europe du 400 m a finalement décidé de faire l'impasse. Et c'est le quatuor Bernard-Stravius-Meynard-Gilot qui défendra les couleurs françaises en séries. Principaux engagés : France, Etats-Unis, Russie, Australie, Brésil. Dimanche, aux alentours de 14h00 (dernière course de la session de midi)

Muffat au top, Agnel en rodage

Muffat sur les traces de Manaudou.400 m femmes. Depuis le titre olympique de Laure Manaudou en 2004, le 400 m féminin est une course forcément un peu spéciale aux yeux des Français. Si Manaudou n'est pas là, Camille Muffat a pris sa relève. La Niçoise, âgée de 21 ans seulement, détient le deuxième temps de la saison et peut légitimement prétendre à l'or, elle qui a été sacrée sur 200 m lors des Mondiaux en petit bassin l'an dernier. Dimanche midi, elle aura en face d'elle la championne olympique en titre, la Britannique Rebecca Adlington, et la championne du monde de 2009, l'Italienne Federica Pellegrini, désormais entraînée par Philippe Lucas, ancien mentor de Laure Manaudou. Le 400 m, Manaudou, on y revient toujours... Principales engagées : Camille Muffat, Rebecca Adlington (GBR), Federica Pellegrini (ITA). Dimanche, aux alentours de 13h00 (dans la session de midi).

Agnel-Bernard, lignes opposées

Phelps contre la meute.200 m hommes. La seule présence de Michael Phelps au départ justifie à elle seule de suivre une course. L'octuple champion olympique de Pékin revient dans le pays de ses exploits, à Shanghai cette fois. Après une année sans grande compétition, on va pouvoir jauger de son état de forme, à un an des Jeux de Londres, qui seront son dernier défi. A Shanghai, il n'aura pas la partie facile, que ce soit sur papillon ou sur 4 nages, mais surtout sur ce 200 m de folie face à son rival américain Ryan Lochte, l'Allemand Paul Biedermann, tenant du titre, le meilleur performeur de l'année, le Chinois Sun Yang ou le recordman de France, Yannick Agnel (photo). Show devant ! Principaux engagés : Yannick Agnel, Michael Phelps (USA), Paul Biedermann (ALL), Ryan Lochte (USA), Sun Yang (CHN), Park Tae-hwan (CDS). Mardi, midi.

Camille Lacourt, 930

Lacourt en favori n°1. 100 m dos hommes. Camille Lacourt n'est pas seulement qu'un beau gosse farceur. C'est aussi l'un des plus meilleurs dossistes de l'histoire de la natation française. Le double champion d'Europe 50-100 m dos va tenter de confirmer au niveau mondial. Et avec un chrono de 52"11, il domine très largement les bilans mondiaux. Le Britannique Liam Tancock, avec 52"85, est le seul avec le Français à être passé sous les 53 secondes. Principaux engagés : Camille Lacourt, Liam Tancock (GBR). Mardi, aux alentours de 13h00 (dans la session de midi).

Bousquet remonté

Pour un coin de ciel bleu. 50 m hommes.Le Cielo va-t-il encore leur tomber sur la tête ? Le titre sur 50 m, distance reine du sprint, échappe depuis 2008 aux nageurs tricolores. En 2008, Amaury Leveaux et Alain Bernard avaient fini 2e et 3e. En 2009, ce sont Frédérick Bousquet (photo) et Amaury Leveaux qui avaient pris les 2e et 3e place. A chaque fois, Cesar Cielo Filho les avait privés du titre. Contrôlé positif à un diurétique en mai dernier, le sprinteur brésilien sera pourtantbien là. Le tribunal arbitral du sport lui a infligé un simple avertissement et l'a autorisé à participer aux Mondiaux, qu'il n'a pas préparés dans la sérénité. Alors, un Français champion du monde sur la longueur de bassin, samedi prochain ? Pas impossible. Principaux engagés : Cesar Cielo Filho (BRE), Alain Bernard, Frédérick Bousquet, Nathan Adrian (USA), Stefan Nystrand (SUE). Samedi 30, aux alentours de midi.