Les histoires du mercato

  • A
  • A
Les histoires du mercato
@ Reuters
Partagez sur :

TRANSFERTS - De crises en surprises, retour décalé sur le mercato 2010.

TRANSFERTS - De crises en surprises, retour décalé sur le mercato 2010. Niang et Ben Arfa ont piqué leur crise Meilleur buteur de Ligue 1 la saison passée, Mamadou Niang a porté le brassard de capitaine face à Lorient puis à Valenciennes sans marquer, mais surtout en ayant clamé haut et fort ses velléités de départ auparavant. Un peu fort de café pour les supporters marseillais, qui n'en ont pas vraiment tenu rigueur à leur désormais ex-attaquant fétiche, transféré finalement à Fenerbahçe pour un salaire net annuel de 4 millions d'euros. Comme si cela ne suffisait pas, Ben Arfa y a mis son grain de sel, refusant de s'entraîner pour lui aussi obtenir gain de cause, prêté avec option d'achat à Newcastle. La Canebière s'est enflammée cet été et un titre de champion n'évite donc pas les caprices. Milan, c'est le Brésil ! Presque aussi réputé pour ses redoutables pas de danse dans les différentes boîtes de Milan que pour ses performances irrégulières sur le terrain, Ronaldinho est désormais rejoint dans la capitale lombarde par son compatriote Robinho, dont les caractéristiques sont à peu près similaires. Lorsqu'on sait que d'après les informations d'O Globo, le gentil Pato a dû se séparer de son ex-compagne Stephany Brito en raison de la mauvaise influence de Ronnie, cette saison promet dans les rues de Milan. Ibrahimovic, qui connaît déjà bien la ville, basculera-t-il lui aussi ? Mourinho star d'Espagne Au Real, la nouvelle star c'est le coach, forcément. L'arrivée du Special One sur le banc madrilène a déchaîné les passions en Espagne, au point de presque faire passer le transfert de Villa au Barça comme une goutte d'eau dans un océan, sans parler de ses propres joueurs Khedira et Özil. Le technicien portugais cherche à attiser toutes les passions, fidèle à son habitude, et y parvient déjà plutôt bien. D'après les propos relayés par Marca, Mourinho aurait ainsi recadré une autre de ses recrues, Angel Di Maria, à propos de son rythme pas très matinal. Raul, l'improbable choix Icône parmi les icônes du Real Madrid, présent dans le groupe professionnel depuis 1994, Raul et ses 323 buts en 741 matches ne semblait jamais pouvoir partir de sa casa blanca. Contre toute attente, le meilleur buteur de l'histoire à la fois du Real, de la sélection espagnole et de la Ligue des champions a choisi... l'Allemagne pour se fixer un dernier challenge. Très rares à quitter leur pays, hormis pour l'Angleterre, les Espagnols ne s'attendaient probablement pas à ce que leur plus éminent représentant s'exile. Mais Raul n'est pas seul en Bundesliga, accompagné par deux autres compatriotes : le défenseur Sergio Escudero et le milieu José Manuel Jurado, recrutés tous deux cet été par... Schalke. City et le carnet de Sheikh Sheikh Mansour bin Zayed bin Sultan Al Nahyan est déjà adulé du City of Manchester Stadium. Malgré le début de saison pas franchement emballant de la part des Citizens (seulement 9e avec 4 points après quatre journées), l'héritier de la famille royale émiratie a encore mis des moyens considérables pour renforcer le deuxième club de Manchester. David Silva, Yaya Touré, Mario Balotelli, Jerome Boateng et James Milner sont ainsi arrivés pour un package global de 150 millions d'euros environ. Une broutille... Pour les Français, c'est le Pana Djibril Cissé et son insolente réussite a fait d'abord un émule, puis deux, puis trois ! Largement en tête du classement des buteurs du championnat grec la saison passée, l'international français a attiré au Panathinaïkos Sidney Govou début juillet, puis Jean-Alain Boumsong fin juillet et enfin Damien Plessis, ancien joueur de Liverpool, dans les dernières heures du mercato mardi. Le nouveau paradis tricolore se situerait donc en Grèce. William Gallas pourrait bien s'en vouloir d'avoir refusé la proposition...