Les "héros" de 1954 étaient dopés

  • A
  • A
Les "héros" de 1954 étaient dopés
@ DR
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - Des membres de la RFA championne du monde auraient reçu des injections.

L'une des plus belles équipes de tous les temps, la Hongrie des années 1950 de Ferenc Puskas, n'a pas réussi à soulever la Coupe du monde. La faute à la RFA, qui, en 1954, en Suisse, la domina en finale à la surprise générale (3-2). Aujourd'hui, une étude universitaire montre que les joueurs allemands, surnommés les "héros de Berne" après leur exploit, ont reçu durant la compétition des injections de pervitine, produit figurant sur la liste des produits dopants.

Utilisée pendant la Seconde guerre mondiale

La pervitine, forme hydrochlorée de la métamphétamine, était notamment utilisée par les troupes allemandes lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle provoque un état d'euphorie et une forte stimulation mentale. Les joueurs, parmi lesquels Max Morlock ou Helmut Rahn, ignoraient visiblement tout de ces pratiques et croyaient bénéficier d'injections de vitamine C. En phase de groupes, ces mêmes joueurs avaient été laminés par la Hongrie sur le score sans appel de 8-3...

Regardez le résumé de la finale de cette Coupe du monde :

Cette révélation, qui devrait faire mal aux défenseurs de l'éthique comme aux amoureux du beau jeu, est issue d'une étude baptisée "Dopage en Allemagne" et financée par le Comité olympique allemand. Les premiers résultats de cette étude, dont les travaux définitifs seront publiés en 2012, révèlent que le dopage était utilisé dans le sport de haut niveau en RFA dès 1949. La RDA, qui a eu recours au dopage d'Etat, n'a visiblement pas eu le monopole de la tricherie en Allemagne...