Les Heatles chantent faux

  • A
  • A
Les Heatles chantent faux
Partagez sur :

Miami n'y arrive plus. LeBron James a beau être de retour, ses Heatles en ont été quittes pour une quatrième défaite consécutive. Cette fois, à domicile, le Heat subissant en effet la loi des Hawks en prolongation 89-93. Et si King James y a été de ses 34 points et 10 rebonds, la star floridienne a manqué son rappel, ratant deux balles de match dans les ultimes secondes. Charlotte l'a emporté à Chicago 82-83.

Miami n'y arrive plus. LeBron James a beau être de retour, ses Heatles en ont été quittes pour une quatrième défaite consécutive. Cette fois, à domicile, le Heat subissant en effet la loi des Hawks en prolongation 89-93. Et si King James y a été de ses 34 points et 10 rebonds, la star floridienne a manqué son rappel, ratant deux balles de match dans les ultimes secondes. Charlotte l'a emporté à Chicago 82-83. Le match de la nuit Cette fois, LeBron James peut effectivement arguer le manque de rythme. Sur le flanc depuis une semaine et une blessure à la cheville contractée chez les Clippers, c'est tout du moins la défense adoptée par le double MVP en titre pour expliquer sa maladresse et notamment ses deux échecs coupables en toute fin de match. «Je n'étais pas dans le rythme. Mes coéquipiers ont fait du bon travail en nous permettant de rester au contact, mais je n'ai jamais trouvé mes sensations.» avouait ainsi la star floridienne à l'issue de la rencontre. LeBron James n'en a pas moins frôlé le triple-double en compilant 34 points, 10 rebonds et 7 passes et inscrit 10 points au cours de la prolongation... Mais en rendant un piètre 11 sur 30 aux tirs et en manquant deux tirs primés synonymes de victoire, le premier à la sirène du temps réglementaire et le second dans les ultimes secondes de la prolongation alors qu'Atlanta ne menait que deux points, King James pouvait bien se sentir coupable. D'autant que la star floridienne tarde à se montrer décisive lors des fins de match au couteau. En atteste, pour le Heat, le bilan peu flatteur de sept défaites en huit matches lorsque la rencontre s'est jouée en cinq points ou moins. A l'inverse, leurs bourreaux du jour semblent bien s'en être fait une spécialité, les Hawks pouvant s'appuyer sur leur collectif pour faire venir le danger de partout. Et cette fois, si Joe Johnson et Jamal Crawford ont été les plus prolifiques avec 19 points chacun, l'ancien Sun y allant de son double-double en ajoutant 10 passes, c'est Josh Smith qui a inscrit le panier de la victoire. Lui aussi auteur d'un double-double avec 15 points et 12 rebonds, l'ailier-fort des Hawks a en effet délivré les siens d'un layup inscrit à 27 secondes de la fin, Joe Johnson validant ensuite définitivement la victoire des Hawks sur la ligne des lancers. Au final, ils auront d'ailleurs été cinq joueurs d'Atlanta à émarger à plus de dix points, Maurice Evans et Mike Bibby complétant le tableau avec 11 et 15 points. A l'inverse, côté floridien, en l'absence d'un Chris Bosh toujours sur le flanc en raison d'une cheville tordue, le Heat n'a fonctionné, en attaque, que sur deux pistons. Si Dwyane Wade a secondé King James avec 27 points et 6 rebonds, le tandem vedette de la franchise floridienne aura en effet pris deux-tiers des tickets de shoot, laissant Joel Anthony s'occuper du rebond avec 16 prises et Mario Chalmers sortir du banc pour inscrire 12 points. Mais les Heatles avaient bien des allures de duo... Le Français de la nuit Cette fois, point de triple-double. Au lendemain de sa vaine flambée statistique chez les Sixers, Philadelphie l'emportant malgré tout, Boris Diaw a été bien plus discret à Chicago, le Français devant en effet se contenter de 12 points à 6 sur 13 aux tirs, 2 rebonds et 2 passes en 36 minutes. Et s'il a failli se faire remarquer, c'est bien plus pour une perte de balle coupable à huit secondes de la fin. Plus de peur que de mal pour les Bobcats puisque derrière, Tyrus Thomas contrait le layup de Kyle Korver et Charlotte préservait ainsi sa victoire 83-82.