Les Hawks comme des rapaces

  • A
  • A
Les Hawks comme des rapaces
Partagez sur :

Petit à petit, l'oiseau fait son nid. Après avoir récupéré, à Orlando, l'avantage du terrain lors de la première manche de leur série face au Magic, les Hawks ont conforté leur position en s'imposant sur le fil 88-84 dans le match 3, Atlanta menant désormais 2-1 au premier tour des playoffs de la Conférence Est.

Petit à petit, l'oiseau fait son nid. Après avoir récupéré, à Orlando, l'avantage du terrain lors de la première manche de leur série face au Magic, les Hawks ont conforté leur position en s'imposant sur le fil 88-84 dans le match 3, Atlanta menant désormais 2-1 au premier tour des playoffs de la Conférence Est. Boudé par les suiveurs de la Ligue à l'heure de désigner le Meilleur sixième homme de la Ligue, le tenant du titre échouant cette année à la cinquième place d'un classement remporté par Lamar Odom, Jamal Crawford prend soin, depuis, de se rappeler au bon souvenir de tous. Après ses 25 points inscris en vain jeudi, le remplaçant de luxe des Hawks a en effet remis ça avec, cette fois, 23 points à son compteur personnel. Surtout, l'ancien Knick a fait pencher la balance du bon côté - vu de Géorgie - en inscrivant le panier de la victoire à 5,7 secondes de la fin. Force est néanmoins de reconnaître que Crawford a eu, sur l'action, un maximum de réussite, l'arrière enquillant son tir primé victorieux sur la tête de Jameer Nelson et avec la planche ! "Ce n'était pas forcément voulu, mais je prends. Le tir était dans l'axe et c'est passé." devait-il bien reconnaître à l'issue de la rencontre. De quoi oublier ce lancer-franc oublié en route après que Zaza Pachulia et Jason Richardson aient été expulsés suite à une altercation entre lui-même. "J'ai été étonné qu'il manque ce lancer, mais il s'est vite fait pardonner." s'amusait d'ailleurs le Géorgien. Les Hawks pouvaient d'autant plus savourer cette issue favorable qu'ils s'étaient fait une frayeur majuscule en dilapidant les 14 points d'avance affichés dans le deuxième acte et en se faisant dépasser dans les toutes dernières minutes. La faute à l'inévitable Dwight Howard, moins dominateur que dans les deux premières manches mais encore auteur de 21 points et 14 rebonds. A défaut d'être adroit (5 sur 17 aux tirs), Jameer Nelson pouvait suivre avec 13 points-10 passes et Jason Richardson compléter le tableau avec 14 points et 9 rebonds, les Hawks pouvaient, eux aussi, la jouer collectif. Car Jamal Crawford n'a pas été le seul, en effet, à se montrer à son avantage. Joe Johnson a ainsi signé 21 points, 5 rebonds et 5 passes et Josh Smith compilé 15 points et 10 rebonds. De quoi permettre à Atlanta de conserver la main avant de tenter le break, dimanche, à l'occasion de la quatrième manche, elle aussi disputée à domicile. Le Magic est à nouveau dos au mur. "On a laissé passer une chance, mais on sait qu'on peut gagner ici. A nous de le prouver dès dimanche." a d'ailleurs prévenu Hedo Turkoglu.