Les gros mangent les petits

  • A
  • A
Les gros mangent les petits
@ Maxppp
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - Le PSG, Lille et Rennes ont éliminé Agen, Wasquehal et Vaulx-en-Velin.

Le PSG fait le métier. Agen-PSG a fini par avoir lieu. Et en dépit d'une pelouse difficile, gelée par endroits, ce fut un vrai bon match. Les Parisiens ont pris au sérieux cette formation de CFA2 et ont ouvert le score dès la 13e minute sur une reprise de volée de Mathieu Bodmer. Les Agenais, accrocheurs, sont revenus au score juste avant la pause sur une tête de Mamoudou Daffé, après avoir touché la barre transversale quelques minutes auparavant. Mais les amateurs ont payé au prix fort leurs errances en début de seconde période, Peguy Luyindula (47e) et Guillaume Hoarau (50e) se chargeant de les punir sur deux offrandes de Nenê. Et malgré quelques minutes de folie en seconde période après la réduction du score d'Anthony Vandersnick (69e), la logique a prévalu. A lire :Paris a géré son coup

A Lille, le derby. Leader de la Ligue 1, Lille a battu Wasquehal (CFA2) au Stadium Nord de Villeneuve d'Ascq, son stade,... là même où les joueurs de Wasquehal avaient éliminé l'AJ Auxerre au tour précédent. Bref, Lille-Wasquehal, c'était un vrai derby qui a basculé en faveur des professionnels peu avant la mi-temps (40e) sur un coup de tête de Tulio de Melo. "Il y a de la déception car à 1-0, on y croit toujours, mais on sort la tête haute", a déclaré au micro d'Eurosport Grégoire Debuchy, frère de Mathieu, qui évoluait dans le camp d'en face. Un vrai derby, familial.

Vaulx-en-Velin, fin de l'histoire. Le seul club de niveau 6 (DH) présent en seizièmes, Vaulx-en-Velin, a été éliminé, dimanche, par le Stade Rennais (2-0). Les Bretons, tenus en échec à la pause, ont ouvert le score en début de deuxième période grâce à Alexandrer Tettey (50e). Jusqu'alors peu sollicité, Nicolas Douchez a ensuite sorti deux arrêts splendides sur des têtes à bout portant. Et quelques secondes plus tard, Yacine Brahimi a ruiné les derniers espoirs des Rhodaniens (74e). "On a été sérieux même si on aurait dû et pu mieux faire, mais l'essentiel était de se qualifier", a souligné Douchez, dont l'équipe reste sur 13 buts marqués et aucun encaissé en trois matches. Vaulx-en-Velin éliminé, le "Petit Poucet" de la Coupe est désormais Chambéry.

Clerc condamne Lyon. Invaincu depuis le 24 novembre dernier et son revers à Gelsenkirchen face à Schalke 04 (0-3), l'Olympique lyonnais a connu à nouveau la défaite, dimanche soir, à Nice. Au terme d'un match guère emballant, les Gones ont cédé lors de la prolongation sur un but presque 100% ex-Lyonnais, François Clerc étant à la conclusion d'un corner d'Anthony Mounier (96e). A lire :Nice met Lyon à terre

Les joueurs de Chambéry, qualifiés contre Brest (930x620)

© Maxppp

Chambéry rit encore. En 32es, le Stade Olympique Chambéry (SOC) avait tenu en échec Monaco (0-0) avant de se qualifier aux tirs au but. Le SOC a remis ça, samedi après-midi, contre Brest, 11e du classement de Ligue 1, mais en réalisant l'exploit de revenir au score dans la prolongation grâce à l'opportunisme de Malik Faye (117e). Les Chambériens ont rapidement pris les devants dans la séance de tirs au but, après les ratés de Larsen Touré et Omar Daf. Et c'est finalement Rémi Sahinovic qui a offert la qualification aux Jaune et Noir sur le cinquième et dernier tir au but. "On a une équipe qui joue 120 minutes contre deux Ligue 1 et qui ne prend qu'un but, chapeau la défense et chapeau le gardien", a souligné au micro d'Eurosport Aissa Yahia-Bey, l'un des hommes de base du onze savoyard. A lire : Chambéry, ça continue

Drancy, autre amateur en course. Chambéry ne sera pas le seul club amateur présent au stade des huitièmes de finale. A peine deux heures après l'exploit des Savoyards, les joueurs de Seine-Saint-Denis (CFA) se sont qualifiés sur la pelouse de Boulogne-sur-Mer, qui évolue deux échelons au-dessus (Ligue 2). Les joueurs de CFA se sont imposés dans le temps supplémentaire grâce à un but de Karim Herouat.

Quevilly s'arrête là. Demi-finaliste de l'édition 2009-10, le club amateur de Quevilly (CFA) ne participera pas cette saison aux huitièmes de finale. L'USQ a été éliminée samedi par le club de Martigues, qui évolue au même niveau de compétition. Les Provençaux se sont qualifiés à l'issue de l'épreuve des tirs au but (1-1 a.p., 5-3 aux tab) et seront le troisième club amateur dans le Top 16.

Bordeaux eliminé, même pas une surprise. A la vue de leurs dernières prestations en championnat, pour le moins piteuses, la défaite (1-0) des Girondins de Bordeaux, samedi, à Angers (Ligue 2), n'a rien d'une surpise. Face à une équipe du SCO expérimentée (Malicki, Gillet,...), les joueurs de Jean Tigana n'ont jamais trouvé la solution et ont fini par s'incliner après une belle action collective conclue par un tir croisé de Sébastien Renouard (65e). A lire : Attention, Angers !

Reims passe, pas Sedan. Battu (3-1) sur sa pelouse par Clermont le 17 décembre dernier en championnat, le Stade de Reims a pris sa revanche, samedi. Les Marnais sont en effet allés chercher leur billet pour les huitièmes de finale en Auvergne, sur le même score de 3-1. Décisif face à Montpellier au tour précédent (1-0), Romain Amalfitano a inscrit le troisième but rémois, peu avant la pause (40e). En revanche, les voisins ardennais de Sedan ont coincé à domicile, s'inclinant face à Metz, vainqueur (1-0) grâce à Yeni N'Gpakoto.

Strasbourg, la qualif" pour Fournier. Le Racing club de Strasbourg, vainqueur (1-0) d'Evian-Thon-Gaillard, atteint les huitièmes de finale de la Coupe de France pour la première fois depuis 2002. Mais ce que l'on retiendra surtout de ce match, c'est la joie démonstrative des joueurs alsaciens sur le penalty victorieux d'Aziz-Azouz Mathlouthi. Ils sont tous venus vers le banc de touche sauter dans les bras de Laurent Fournier, leur entraîneur, sur la sellette depuis la défaite du RCS à Cannes, le 15 janvier dernier (1-0). Dimanche, au lendemain de cette victoire, le directeur sportif du club, Jean-Luc Witzel, a annoncé la confirmation de "Lolo" Fournier dans ses fonctions.