Les griffes des Pumas

  • A
  • A
Les griffes des Pumas
Partagez sur :

Alors que la Coupe du monde débutera dans une semaine, la rédaction présente les principaux adversaires du XV de France en vue de la phase finale. Incontestablement, l'Argentine en est un. Depuis 2007, les Bleus s'en souviennent, eux qui avaient perdu deux fois contre les Pumas (lors du match d'ouverture, puis pour la troisième place), meilleure nation - et de loin - de tout le continent américain.

Alors que la Coupe du monde débutera dans une semaine, la rédaction présente les principaux adversaires du XV de France en vue de la phase finale. Incontestablement, l'Argentine en est un. Depuis 2007, les Bleus s'en souviennent, eux qui avaient perdu deux fois contre les Pumas (lors du match d'ouverture, puis pour la troisième place), meilleure nation - et de loin - de tout le continent américain. L'Argentine avait été le trublion de la Coupe du monde en France, faisant tourner en bourrique des Bleus déboussolés et finalement battus en phase de poules puis lors de la rencontre pour la troisième place. Depuis lors, les choses ont beaucoup évolué pour les Pumas qui se trouvent entre deux eaux avec un changement de génération en cours et pas vraiment achevé. Les vieux roublards n'ont pas encore tous trouvé un remplaçant si bien que l'ensemble si solide en 2007 présente des fissures inquiétantes à l'heure de débouler en Nouvelle-Zélande. Le premier match face à l'Angleterre devrait néanmoins donner le ton du Mondial argentin. Le joueur à suivre: Felipe Contepomi Felipe Contepomi a beaucoup travaillé durant la préparation. L'ouvreur, qui a quitté cet été le RC Toulon pour le Stade Français, est le capitaine d'une formation argentine en quête de repères. "Ce sera mon dernier Mondial. J'arrive à la fin de ma carrière de rugbymen mais ça ne me rend nullement mélancolique. Cette équipe m'a rendu toute mon envie", glisse dans les colonnes de Clarin celui qui sera l'un des guides des Pumas sur et en dehors des terrains. Son envie, son expérience (il a disputé trois Coupes du monde) mais également sa hargne et sa combativité représentent des atouts non négligeables. Avec lui, les Pumas ne lâcheront jamais rien. L'avis de Yann Delaigue (consultant Canal+): "On peut espérer qu'ils aient leur fameuse grinta, ce supplément d'âme, cette folie latine qui fait que cette équipe est dangereuse. Après, c'est quand même une équipe vieillissante, avec une moyenne d'âge très haute, et quelques jeunes qui n'ont pas encore le niveau de leurs aînés. Ils sont moins dangereux qu'en 2007, mais avec ce côté latin, le fait de se surpasser dans les grands événements, sait-on jamais ? Ils vont peut-être créer la surprise."