Les Français brillent encore

  • A
  • A
Les Français brillent encore
@ Reuters
Partagez sur :

NATATION - Retour sur une nouvelle journée riche en médailles à Budapest.

NATATION - Retour sur une nouvelle journée riche en médailles à Budapest. Les jours se suivent et se ressemblent à Budapest au grand bonheur d'une délégation française qui n'en finit plus de décrocher des médailles et de se couvrir d'or. Ce vendredi n'a pas fait exception à la règle et les nageurs français ont continué à briller de mille feux, portant leur total de médailles à quinze, soit trois de plus que la veille. Une nouvelle journée pleine rendue possible par les performances de choix réalisées par Alain Bernard, Sébastien Rouault et William Meynard dans le bassin hongrois. Attendu au tournant après un relais décevant et une médaille d'argent décrochée lors du 4x100 m nage libre disputé lundi, Alain Bernard a répondu en immense champion qu'il est. Le gendarme a ainsi mis tous ses adversaires à l'amende dans un 100 m nage libre très disputé, conclu sur un chrono de 48''49. Le Russe Evgeny Lagunov, bourreau du Français lors du relais de début de semaine, n'a cette fois rien pu faire et se contente de l'argent, William Meynard complétant le joli tableau tricolore en décrochant le bronze au prix d'une fantastique deuxième partie de course. Les sprinteurs français ont peut-être été inspirés par le nouveau coup de force réalisé par Sébastien Rouault un peu plus tôt dans la journée. Déjà sacré mercredi sur 1500 m, le Mulhousien a remis le couvert sur 800 m, laissant son rival allemand Christian Kubusch mener une bonne partie de la course avant de lui griller la politesse dans le final, explosant au passage le record de France de plus de 3 secondes (7'48''28). Et dire qu'il reste encore deux jours de compétition aux nageurs hexagonaux pour renforcer leur leadership continental...