Les Français à l'honneur à Lyon

  • A
  • A
Les Français à l'honneur à Lyon
Partagez sur :

TENNIS: Sept représentants français ont réussi à obtenir leur billet pour les quarts de finale du Grand Prix de tennis de Lyon.

C'est un record ! Sept représentants français ont réussi à obtenir leur billet pour les quarts de finale du Grand Prix de tennis de Lyon. Rappelons que l'ancien record remontait à 1991, lors du tournoi de Bordeaux, où six tricolores étaient parvenus à prendre leur quart.Tête d'affiche du GPTL, Jo-Wilfried Tsonga, huitième mondial, a imposé sa puissance à Olivier Rochus, battu (6-3 6-2) en 1h04'. Finaliste la semaine dernière à Stockholm, le Belge est sorti du court assommé, notamment par treize aces. "Comme je suis un peu diesel, j'ai été en danger dans les premiers jeux, mais quand je suis lancé, ça va," a déclaré Tsonga à sa sortie du court. "Ma famille est présente à Lyon et j'espère que ça va durer le plus longtemps possible. C'est un bonheur d'être là cette semaine."En quart de finale, le numéro un français, qui n'a rien à gagner dans la course aux Masters dans la capitale des Gaules, retrouvera un compatriote en la personne d'Arnaud Clément. L'Aixois, 119e mondial et bénéficiaire d'une wild-card, a confirmé son renouveau en atteignant un deuxième quart de finale d'affilée sur le circuit, après Stockholm la semaine dernière. Très déterminé, il a pris la mesure de l'Allemand Benjamin Becker (n°7) en deux sets (6-4 6-3). "Depuis quinze jours, ça va beaucoup mieux. Mon moral était tellement bas que j'emportais dans ma valise des chemisettes noires, ce qui ne m'était jamais arrivé", a ainsi expliqué Clément.Ljubicic fera front à la déferlante tricoloreEn fin de soirée, Gilles Simon (n°2), autre prétendant à une place pour le Masters de Londres et lui concerné par les points en jeu à Lyon, s'est montré intraitable face à David Guez, 204e mondial et issu des qualifications. Le Niçois n'a laissé que trois jeux (6-1 6-2) au Marseillais, débordé par le rythme. Vendredi, Gilles Simon retrouvera Julien Benneteau (n°5) qui l'avait battu à Gerland en 2007.Michaël Llodra, 108e mondial et bénéficiaire d'une wild-card, a confirmé son traditonnnelle aisance en indoor. Intraitable au service, le Français a dominé l'Argentin Juan Monaco (n°4) en deux sets (6-3 6-4). "Je me suis trouvé bon, notamment dans les moments importants, a-t-il souligné dans un bel auto-satisfecit. Ma demi-finale la semaine dernière au Challenger d'Orléans m'a rassuré. La surface a été changée mais je n'ai pas le sentiment que cela me désavantage".En quart de finale, il se frottera à Marc Gicquel, qui confirme sa verve dans le Rhône. Le Breton, 63e mondial, a balayé en deux sets (6-4 6-0) un Paul-Henri Mathieu (n°6) bien éloigné de son meilleur niveau. C'est la quatrième fois de sa carrière que le Breton atteint les quarts de finale à Gerland. "Je pouvais difficilement mieux jouer aujourd'hui", a-t-il apprécié. "Je ne sais pas pourquoi Lyon est mon tournoi préféré. J'aime l'atmosphère."Dans ce contexte, Ivan Ljubicic (n°3), victorieux de l'Allemand Nicolas Kiefer, se sent forcément esseulé. "Il y a tellement de Français que j'aurais besoin du hawk-eye", a ironisé le Croate. Vendredi, Florent Serra tentera de l'écarter de ce Grand national en puissance.