Les Falcons volent haut

  • A
  • A
Les Falcons volent haut
Partagez sur :

Chaque mardi, retrouvez les faits importants qui ont rythmé le week-end en NFL. Cette 15e journée de saison régulière a été marquée par le retour manqué de Brett Favre avec les Vikings, alors que les Falcons, eux, ne s'arrêtent plus de voler. A retenir également la folle remontée des Eagles, et la course incroyable de Dan Connolly avec les Patriots.

Chaque mardi, retrouvez les faits importants qui ont rythmé le week-end en NFL. Cette 15e journée de saison régulière a été marquée par le retour manqué de Brett Favre avec les Vikings, alors que les Falcons, eux, ne s'arrêtent plus de voler. A retenir également la folle remontée des Eagles, et la course incroyable de Dan Connolly avec les Patriots. LE TOP : Atlanta Falcons Huit victoires à la suite, ce n'est plus arrivé depuis douze ans pour la Franchise géorgienne, qui a désormais son billet en poche pour les play-offs. Dans une forme exceptionnelle, les Falcons, tombeurs dimanche des Seattle Seahawks (18-34), disposent évidemment du meilleur bilan de la Ligue, à égalité avec les Patriots (12 victoires, 2 défaites). Lundi prochain, en cas de succès contre ses rivaux de la NFC South, les Saints, Atlanta s'assurerait la tête de sa division pour la première fois depuis 2004, et surtout l'avantage du terrain jusqu'à un éventuel Superbowl. "Il y aura une atmosphère exceptionnelle dans le Dome la semaine prochaine. Je pense que tout le monde a hâte d'y être", assure le quarterback Matt Ryan, à son avantage contre les Seahawks (20/35, 174 yards, 3 TD, 1 int). LE FLOP : Minnesota Vikings Suite des malheurs de Brett Favre. Et peut-être fin... Alors qu'il se demandait s'il allait pouvoir rejouer au football, en raison d'une blessure à la main, le quarterback vétéran était titulaire dimanche soir face aux Chicago Bears, à la surprise générale. Pour une nouvelle soirée cauchemar... Dès le début du deuxième quart, non sans avoir lancé une passe de touchdown, Favre a dû quitter ses partenaires, après que sa tête a heurté violemment le sol. C'est de la touche, caché sous une parka grise, que l'ancien triple MVP a assisté à la déroute des siens (14-40), pour cette première rencontre disputée en extérieur (et sous la neige) par la franchise de Minneapolis, en raison de l'indisponibilité du Metrodome dont le toit a cédé sous la neige. "Plus vous jouez longtemps, plus votre heure approche", a simplement commenté Favre. Pendant ce temps, les Bears se sont assurés de remporter la NFC North, pour la première fois depuis 2006. LE JOUEUR : Sam Bradford (Saint-Louis Rams) Il est le symbole du renouveau des Rams, encore en course pour les play-offs (6 victoires-8 défaites, 1e ex-aequo de la NFC West), après une saison dernière à oublier (1 seule victoire en saison régulière...). Le quarterback Sam Bradford, n°1 de la dernière Draft, empile les records pour sa saison de Rookie. Celui du nombre de passes sans interception (série stoppée à 169), celui du plus grand nombre de touchdowns donnés par un débutant dans la ligue (11 lors de ses huit premiers matches, comme Dan Marino, Peyton Manning et Ben Roethlisberger). Cette fois, Bradford a rejoint Peyton Manning et Matt Ryan, les deux seuls autres quarterbacks à avoir cumulé 3000 yards à la passe pour leur première saison dans la NFL. Dommage que ce record ait été battu dans une défaite, contre les Chiefs (13-27), et que Bradford ait réalisé l'un de ses plus mauvais matches de la saison (21/43, 181 yards, 0 TD, 2 int). LA PHRASE : "C'est l'une des plus belles remontées de ma carrière", de Michael Vick, quarterback des Eagles. Un lancer de Michael Vick. DeSean Jackson à la réception, pour filer vers un touchdown de 65 yards qui assure la tête de la NFC East aux Eagles, dans une fin de match de folie. Imaginez donc, lors des huit dernières minutes, Philadelphie a inscrit pas moins de 28 points pour venir à bout des New York Giants (38-31). "C'est l'une des plus belles remontées de ma carrière", jubile Michael Vick, candidat affirmé au titre de MVP, et auteur de 130 yards à la course. En plus de ses trois passes de touchdowns. LA STAT : 71 71 yards, soit, selon le site de la NFL, la plus longue course de l'histoire de la Ligue réalisée par un lineman après un kickoff, signée... Dan Connolly, et ses 142 kilos ! Le mastodonte des Patriots n'a été stoppé qu'à deux petits yards de la ligne. "C'est la chose la plus lente que j'ai jamais vue se passer sur un terrain", s'est marré Tom Brady, après la rencontre. Mais c'est surtout loin d'être anecdotique parce que New England était mené 17-7 par les Packers. Et que sur l'action suivante, Brady a envoyé Aaron Hernandez au touchdown, le début de la remontée victorieuse des Pats (31-27). Qui en sont désormais à six victoires de rang. Fini de rigoler.