Les Etats-Unis butent sur la Croatie

  • A
  • A
Les Etats-Unis butent sur la Croatie
Partagez sur :

Sans Andy Roddick, les Etats-Unis ont perdu pied contre la Croatie, dimanche, lors des quarts de finale de la Coupe Davis (1-3), après la défaite de James Blake face à Marin Cilic (6-3, 6-3, 4-6, 6-2). Même désillusion pour l'Argentine, finaliste l'an dernier, battu lors du cinquième match contre la République tchèque (2-3). L'Espagne, tombeuse de l'Allemagne, se sauve de justesse (3-2).

Sans Andy Roddick, les Etats-Unis ont perdu pied contre la Croatie, dimanche, lors des quarts de finale de la Coupe Davis (1-3), après la défaite de James Blake face à Marin Cilic (6-3, 6-3, 4-6, 6-2). Même désillusion pour l'Argentine, finaliste l'an dernier, battu lors du cinquième match contre la République tchèque (2-3). L'Espagne, tombeuse de l'Allemagne, se sauve de justesse (3-2).Les Etats-Unis à la trappeCroatie-Etats-Unis: 3-1L'absence d'Andy Roddick, récent finaliste de Wimbledon, aura coûté cher aux Etats-Unis. Car sans leur joueur n°1, les Américains n'ont pas été en mesure de battre la Croatie lors des quarts de finale de la Coupe Davis. Les frères Bryan avaient pourtant redonné espoir aux leurs en remportant le double la veille, mais dès le premier simple de la journée de dimanche, cet espoir s'est complètement évaporé. La faute à James Blake, ou plutôt à Marin Cilic, qui s'est imposé en quatre manches (6-3, 6-3, 4-6, 6-2) et a ainsi offert aux Balkans leur place en demi-finales, où ils recevront du 18 au 20 septembre prochains une équipe de République tchèque dont il faudra aussi se méfier. Mais les Croates ne sont plus à une performance près.C'est déjà fini pour l'ArgentineRépublique tchèque-Argentine: 3-2Finaliste malheureuse l'an dernier face à l'Espagne, l'Argentine ne pourra pas se racheter en 2009. Au lendemain de leur défaite en double contre la République tchèque, les Sud-Américains ont dit au revoir à la Coupe Davis, ce dimanche, dès les quarts de finale de la compétition. Juan Martin Del Potro a pourtant cru que sa nette victoire devant Tomas Berdych, en trois manches (6-4, 6-4, 6-4), allait redonner un second souffle aux siens. Mais dans la cinquième et dernière rencontre, qui a opposé Juan Monaco à Radek Stepanek, c'est bien le joueur tchèque qui a pris le meilleur. D'abord en arrachant le premier set au tie-break, puis en déroulant lors des deux actes suivants (7-6, 6-3, 6-2). A la clé: une place dans le dernier carré, en Croatie.Le tenant reste en vieEspagne-Allemagne: 3-2Tenante du titre, l'Espagne est passée proche de la correctionnelle contre l'Allemagne. Contraints de tout jouer sur un cinquième match, les Espagnols, privés de Rafael Nadal, s'en sont remis à Juan Carlos Ferrero. Un choix judicieux puisque c'est l'ancien vainqueur de Roland-Garros qui a offert aux siens le point de la qualification devant Andreas Beck, le tout en trois sets (6-4, 6-4, 6-4). Les Ibères ont donc eu chaud, surtout quand ils ont vu Philipp Kohlschreiber battre Fernando Verdasco lors du premier simple de la journée au bout d'un cinquième set à suspense (6-4, 6-2, 1-6, 2-6, 8-6). Mais l'essentiel est là. Ils ne devront pas sous-estimer leurs prochains adversaires, les Israëliens, qui ont créé la veille la sensation de ces quarts de finale en écartant la Russie (4-1).