Les enjeux de la 6e journée

  • A
  • A
Les enjeux de la 6e journée
Partagez sur :

En attendant l'"Olympico" entre Lyon et Marseille, dimanche, en clôture, la 6e journée de Ligue 1 offrira une belle bataille tant en haut qu'en bas de tableau. Outre l'OL, Lille, Paris, Toulouse et Rennes espèrent déloger Montpellier de son fauteuil de leader, tandis qu'en queue de classement, Brest, Marseille, Nancy, Nice et Valenciennes attendent tous leur première victoire en championnat.

En attendant l'"Olympico" entre Lyon et Marseille, dimanche, en clôture, la 6e journée de Ligue 1 offrira une belle bataille tant en haut qu'en bas de tableau. Outre l'OL, Lille, Paris, Toulouse et Rennes espèrent déloger Montpellier de son fauteuil de leader, tandis qu'en queue de classement, Brest, Marseille, Nancy, Nice et Valenciennes attendent tous leur première victoire en championnat. LA STAT: 6 Depuis novembre 1995, le Paris Saint-Germain n'avait plus gagné six matches officiels consécutifs. Après la victoire des joueurs de la capitale face au Red Bull Salzbourg (3-1), jeudi, en Ligue Europa, c'est désormais chose faite. Reste à Javier Pastore et ses coéquipiers à bonifier cette statistiques au Parc des Sports d'Annecy, face au promu Evian-Thonon-Gaillard, samedi, qui a déjà connu un faux pas à domicile contre Dijon (0-1), lors de la 4e journée. LES ENJEUX: Ne pas se laisser distancer Il y a ceux qui ont bien entamé la saison et voudront continuer sur leur lancée. Et ceux qui l'ont manqué et souhaiteront démarrer. Leader à l'aube de cette 6e journée, Montpellier se déplace à Brest, 16e, pour défendre son fauteuil, convoité par son dauphin, Lyon (voir ci-dessous), et les autres poursuivants à deux petits points seulement: Lille, Paris, Toulouse et Rennes. A l'exception du PSG, en déplacement chez le promu Evian-Thonon, ces quatre équipes évolueront à domicile, respectivement face à Marseille (17e), Sochaux (7e), Bordeaux (11e) et Nancy (18e). Pas si simple, donc. Même si Marseille et Nancy, comme d'ailleurs Brest, Nice et Valenciennes, sont toujours en quête de leur première victoire en Ligue 1 cette saison. Et ça urge pour les Azuréens et les Nordistes, qui ferment la marche au classement et qui n'auront pas le droit à l'erreur face aux promus Ajaccio (15e) et Dijon (14e). L'occasion ou jamais de lancer (enfin) leur saison. L'AFFICHE: Lyon-Marseille Après cinq journées de championnat, Marseille est déjà dans l'urgence. Toujours en quête d'un premier succès (3 nuls, 2 défaites après 5 journées) et relégué à une indigente 17e place, l'OM se déplace à Lyon, dimanche, pour un Olympico qui sent la poudre. Les hommes de Didier Deschamps n'ont évidemment pas le droit de perdre. Mais leurs adversaires, 2e avec huit points d'avance au classement, comptent bien demeurer sur le podium et, en cas de faux pas de Montpellier, s'installer en tête. Pour cela, l'OL pourra compter sur le retour de son meneur, Yoann Gourcuff, mais devra se passer une nouvelle fois de son buteur, Lisandro, toujours à l'infirmerie. Côté marseillais, André-Pierre Gignac, touché aux abdominaux, s'est entraîné à part, vendredi, et est très incertain pour la rencontre. Benoît Cheyrou et André Ayew, eux, devraient être présents. LA PHRASE: "Nous jouons entre la 5e et la «je ne sais pas quelle» place" (de Francis Gillot, Bordeaux) Alors que son équipe n'a pris que six points lors des cinq premières journées (1 victoire, 3 nuls, 1 défaite), le dernier en date face à Evian-Thonon (0-0), le week-end dernier, Francis Gillot, l'entraîneur de Bordeaux, s'attend à une saison difficile avant même le déplacement à Toulouse, samedi. "Pour moi, galérer veut dire que nous ne serons pas dans les 4 premiers, a déclaré l'ancien coach de Sochaux sur le site officiel du club aquitain, avant de poursuivre. A un moment donné, je vous ai dit que nous étions dans les 16 autres équipes qui ne vont pas jouer les 4 premières places. Nous ne savons pas où nous allons nous trouver. Nous n'avons pas de certitudes comme les équipes avec des effectifs comme à Paris ou Marseille [...] Nous pouvons être 5e. Nous jouons entre la 5e et la "je ne sais pas quelle" place. Nous allons tout faire pour jouer cette 5e place. Au bout de 5 matches, nous savons que cela va être compliqué de terminer dans les 4 premiers, mais c'est logique."