Les enjeux de la 3e journée

  • A
  • A
Les enjeux de la 3e journée
Partagez sur :

La 3e journée de Ligue 1, scindée en deux avec pas moins de quatre matches programmés dimanche, propose quelques affiches alléchantes. A commencer par le Marseille-Saint-Etienne qui clôturera cette levée. Avant cela, Lille et le PSG tenteront de décrocher leur première victoire, respectivement à Caen et face à Valenciennes. Le leader Toulouse se déplace lui à Nice ce samedi.

La 3e journée de Ligue 1, scindée en deux avec pas moins de quatre matches programmés dimanche, propose quelques affiches alléchantes. A commencer par le Marseille-Saint-Etienne qui clôturera cette levée. Avant cela, Lille et le PSG tenteront de décrocher leur première victoire, respectivement à Caen et face à Valenciennes. Le leader Toulouse se déplace lui à Nice ce samedi. LES ENJEUX : Prendre son envol Si la Ligue 1 est un long feuilleton dont ne sera diffusé ce week-end que le troisième épisode, un bon ou un mauvais départ peut s'avérer déterminant. Ce n'est pas l'Olympique de Marseille qui dira le contraire, le club phocéen ayant payé au prix fort son retard à l'allumage la saison dernière. D'autres équipes ont profité de bons débuts pour prendre de précieux points dans l'optique du maintien, comme Toulouse et Caen à l'été 2010. Deux formations qui se retrouvent une nouvelle fois au sommet du classement, et qui tenteront de poursuivre leur bonne série face à des adversaires qui voudront eux se rassurer, à l'image de Nice, dont le compteur reste bloqué à zéro au moment d'accueillir les Violets. Lille tentera de conjurer sa malédiction du mois d'août sur le terrain du Stade Malherbe. Autre formation en quête de succès, le PSG tentera d'imposer sa loi à Valenciennes pour quitter les starting-blocks et faire redescendre la pression qui l'entoure. Après deux résultats nuls, Marseille tentera également de décrocher sa première victoire de l'exercice, face à des Verts en confiance au moment de se rendre au Vélodrome. Un épilogue de choix pour une levée qui verra aussi Dijon, la lanterne rouge, se frotter au redoutable collectif lorientais. L'AFFICHE : Marseille-Saint-Etienne L'OM doit passer la vitesse supérieure, c'est entendu. Le problème, c'est que Saint-Etienne n'est pas forcément le meilleur adversaire qui soit, en tout cas en ce début de saison, pour parvenir à ses fins. Les Verts sont en effet parmi le quatuor de tête, avec deux victoires en deux matches, à Bordeaux (2-1) puis contre Nancy (1-0). A Geoffroy-Guichard, les hommes de Christophe Galtier ont dû attendre la 88e minute de jeu pour débloquer la situation, grâce à un but de Marchal. Mentalement, les Stéphanois sont donc blindés, visiblement prêts à en découdre et peut-être à rééditer leur superbe entame de championnat de l'an passé. Les Olympiens sont donc prévenus, eux qui ont traîné comme un boulet leurs deux défaites sur les deux premières journées la saison dernière. Didier Deschamps devra faire sans Stéphane Mbia, blessé au cinquième métatarse du pied gauche et absent un mois et demi. LA PHRASE : "Surtout bien s'hydrater" (de Mapou Yanga-Mbiwa, Montpellier) La canicule frappant certaines régions du sud de la France ce week-end pourrait faire quelques dégâts dimanche, quand Montpellier accueillera le Stade rennais en plein après-midi. Une rencontre décalée en raison du match disputé par les Bretons jeudi soir, à Belgrade en Ligue Europa. Selon les prévisions météorologiques, le thermomètre pourrait atteindre les 35 degrés à l'ombre sur la Mosson à 17 heures, au coup d'envoi de l'une des affiches de la 3e journée de Ligue 1. Une chaleur qui a déjà obligé les Héraultais à s'adapter dans la semaine. "Même si nous sommes dans le Sud et que nous sommes forcément habitués à de telles chaleurs, c'est compliqué, confiait le défenseur héraultais Mapou Yanga-Mbiwa devant la presse, vendredi après-midi. "Il est difficile de faire des efforts, mais surtout de devoir les répéter tout au long d'un match dans de telles conditions. Dans la semaine, pour faire face à l'augmentation des températures, nous avons essayé de nous entraîner soit tôt le matin, soit tard le soir. Mais dans de telles conditions, il faut surtout essayer de bien récupérer après les efforts. Dimanche, je pense qu'il faudra surtout bien s'hydrater, notamment pendant le match." Pour soulager les joueurs, il est fort probable que les arbitres octroient aux joueurs une pause boisson par période, histoire de leur permettre de se rafraîchir quelque peu. LA STAT : 10 Faut-il vraiment s'inquiéter du départ poussif du Losc ? Sur ses dix derniers matches disputés au mois d'août, Lille n'a en effet jamais gagné le moindre match, avec un total de six nuls et quatre défaites. Avant leur nul à Nancy (1-1) et leur défaite devant Montpellier (0-1) sur ce début du mois d'août 2011, les hommes de Rudi Garcia avaient concédé quatre nuls consécutifs pour entamer la saison qui les conduira finalement au titre de champion: à Rennes (1-1), face au PSG (0-0), à Sochaux (0-0) et devant Nice (1-1). Comme quoi, rien ne sert de courir...