Les enjeux de la 33e journée

  • A
  • A
Les enjeux de la 33e journée
Partagez sur :

La 33e journée de Ligue 1 s'ouvre samedi alors que Lille a perdu sa place de leader pour la première fois depuis la 16e journée. Le Losc, qui affronte Arles-Avignon samedi soir, n'a pas abdiqué et veut mettre la pression sur l'OM qui ne jouera que dimanche face à Auxerre. En bas, la lutte pour le maintien s'intensifie un peu plus. Personne n'est à l'abri !

La 33e journée de Ligue 1 s'ouvre samedi alors que Lille a perdu sa place de leader pour la première fois depuis la 16e journée. Le Losc, qui affronte Arles-Avignon samedi soir, n'a pas abdiqué et veut mettre la pression sur l'OM qui ne jouera que dimanche face à Auxerre. En bas, la lutte pour le maintien s'intensifie un peu plus. Personne n'est à l'abri ! Les enjeux: Le Losc veut se relancer. Lille a perdu la tête de la Ligue 1 mercredi lorsque l'OM s'est imposé face à Nice (4-2). Une première depuis la 16e journée. Les Dogues, en difficulté en ce mois d'avril, ne peuvent se permettre de décrocher et doivent s'imposer face à une équipe d'Arles-Avignon déjà condamnée mais capable d'embêter de nombreuses formations avec un système très défensif (deux 0-0 sur ces trois dernières rencontres). Les joueurs de Rudi Garcia n'ont plus le choix et compteront sur un faux-pas de l'OM qui s'apprête à disputer son troisième match en huit jours, dimanche face à Auxerre, un adversaire concerné par la lutte pour le maintien. Lyon tentera également de s'accrocher dimanche après sa victoire mercredi face à Montpellier (3-2). Les Rhodaniens, privés de Cris et Toulalan, affrontent Toulouse au Stadium municipal, un adversaire qui lui a souvent posé des problèmes ces dernières saisons. Le TFC reste à portée de la zone rouge et n'a plus gagné depuis le 12 mars dernier... L'OL doit s'imposer pour conforter sa troisième place. Une position que le PSG convoite encore à l'heure d'accueillir Valenciennes samedi, une semaine après sa désillusion à Brest (2-2). Bodmer en forme et ses coéquipiers n'ont plus de joker dans la course à la Ligue des champions. Rennes et Bordeaux, eux, doivent penser à la Ligue Europa. Cinquièmes et sixièmes, les deux équipes se retrouvent samedi pour un match qui vaudra cher d'autant que les Rennais peinent une nouvelle fois dans le sprint final. Les Bretons n'ont plus gagné depuis sept matches et restent même sur trois défaites de suite. Seul match du très relatif ventre mou d'une Ligue 1 ultra compacte, Montpellier-Brest dimanche pourrait permettre au vainqueur de rêver encore à l'Europe et de souffler quelque peu. Car tous les autres seront encore sous pression. Sochaux, neuvième, accueille ainsi samedi Nancy retombé à la 17e place après un nul peu glorieux face à Arles-Avignon la semaine passée. Saint-Etienne, huitième, reçoit pour sa part dimanche soir Monaco en net regain de forme mais toujours en danger avec deux points d'avance seulement sur Caen, dix-huitième. Les Normands se déplacent eux à Nice pour retrouver un peu d'allant. Lens espère la même chose et devra enfin convaincre le public du stade Félix Bollaert face à Lorient. L'affiche : Marseille-Auxerre Engagées en Ligue des champions au début de la saison, les deux équipes ont vécu des saisons bien différentes. L'OM vient de conserver sa Coupe de la Ligue face à Montpellier, un trophée qui demeure le seul manquant à un palmarès de l'AJ Auxerre battu en demi-finale par les Olympiens. 16e, les joueurs de Jean Fernandez peinent à se sortir d'une zone rouge concernant nombre de formations. Sans son capitaine Pedretti, blessé jusqu'à la fin de la saison, l'AJA vient d'enchainer cinq matches sans défaite et espère poursuivre sur sa lancée pour assurer son maintien. L'OM, passé en tête cette semaine, n'a pourtant pas l'intention de laisser filer des points. La phrase : "Si j'avais au moins 12 joueurs opérationnels, on serait capable de battre n'importe qui ! De Frédéric Antonetti. L'entraîneur du Stade Rennais déplore les blessures qui touchent son effectif alors que les Bretons n'avancent plus en championnat. Encore 2e au soir de la 27e journée, les Rouge et Noirs sont désormais cinquièmes et ne peuvent se permettre de rater une nouvelle fois le train de l'Europe. Même sans Apam, Brahimi, Marveaux, Théophile-Catherine et sans doute Tettey. La stat : 63% Kevin Gameiro porte Lorient. L'attaquant international vient de marquer dix des seize derniers buts des Merlus en Ligue 1, soit 63% des dernières réalisations du collectif de Christian Gourcuff. L'ancien Strasbourgeois a battu son précédent record avec 18 buts en Ligue 1 sur une saison. Lens, qui a besoin d'une victoire, est prévenu.