Les enjeux de la 30e journée

  • A
  • A
Les enjeux de la 30e journée
Partagez sur :

Pas de gros chocs entre prétendants au titre, mais au contraire des matches contre des mal classés pour les cinq équipes de tête, au programme de la 30e journée. Gare au faux-pas, donc, notamment pour Lyon, qui a vécu une semaine agitée avant de recevoir Lens. Par ailleurs, la chaleur va faire son apparition ce week-end sur tous les terrains.

Pas de gros chocs entre prétendants au titre, mais au contraire des matches contre des mal classés pour les cinq équipes de tête, au programme de la 30e journée. Gare au faux-pas, donc, notamment pour Lyon, qui a vécu une semaine agitée avant de recevoir Lens. Par ailleurs, la chaleur va faire son apparition ce week-end sur tous les terrains. Les enjeux : L'Europe vs le maintien C'est la particularité de cette 30e journée. Les cinq équipes de tête, en course pour le titre ou une qualification en Ligue des champions, affrontent chacune une formation concernée de près ou de loin par la lutte pour le maintien. C'est évidemment le cas de Lille (1e), qui se déplace à Monaco (18e), et Lyon (4e), qui reçoit Lens (19e). Mais la situation est quasiment la même pour Marseille (2e), qui accueille Toulouse (11e), Rennes (3e), qui rend visite à son voisin brestois (13e), et le PSG (5e), qui se rendra à Caen (14e) samedi. Logiquement, les autres rencontres apparaissent moins cruciales. Pourtant, Montpellier (6e), privé de Spahic, voudra préparer au mieux sa finale de Coupe de la Ligue en accueillant Nice (15e). Bordeaux (8e) n'a pas le droit à l'erreur face à Arles-Avignon (20e), pour ne pas provoquer la fronde de Chaban-Delmas. Situés juste au-dessus de la zone rouge, Auxerre (17e) et Valenciennes (16e) voudront faire le plein de points à la maison contre Saint-Etienne (7e) et Nancy (12e). Enfin, du spectacle est attendu au Moustoir entre Lorient (9e) et Sochaux (10e), deux des équipes les plus joueuses de notre championnat. L'affiche : Lyon-Lens A l'aller, Lyon, au prix d'une grosse seconde période, s'était fait beaucoup de bien en s'imposant à Bollaert (1-3). Pour le match retour, dimanche soir, les Rhodaniens, qui restent sur une élimination douloureuse en Ligue des champions et deux nuls concédés dans le temps additionnel contre Rennes (1-1) et à Nice (2-2), auraient bien besoin d'un tel résultat pour faire oublier une semaine agitée et se relancer dans la course à la Ligue des champions. Problème, les Lensois, avant-derniers à 5 points du 19e, ont également un besoin urgent de victoires. "Dimanche, l'enjeu du match sera terrible et pour nous et pour Lens, estime Bernard Lacombe. Attention, cette équipe de Lens n'a plus rien à voir avec celle que l'on a battue chez elle. C'est une équipe qui joue. Ce sera compliqué. Le comportement du public aura un rôle important." La phrase : "C'est une donnée nouvelle", de Didier Deschamps. Cela ne vous aura pas échappé, l'été a brusquement et provisoirement fait son apparition sur l'Hexagone. Et les joueurs de Ligue 1 devront en tenir compte. Ainsi, à Marseille, la température devrait avoisiner les 25°c à l'heure du match contre Toulouse dimanche et l'entraîneur olympien Didier Deschamps a chiffré à "2% ou 3%" l'influence de la première vague de chaleur sur la rencontre. "C'est une donnée nouvelle. On s'y est préparé en s'entraînant davantage au soleil cette semaine et en veillant à une bonne hydratation des joueurs", a-t-il expliqué vendredi avant l'entraînement. La stat : 113 Comme le nombre de minutes disputées depuis son arrivée à Bordeaux par l'attaquant brésilien André, prêté par le Dynamo Kiev. Un total qui est toutefois appelé à évoluer puisque le n°9 girondin sera titulaire pour la première fois de la saison, samedi, contre Arles-Avignon. "A un moment donné, il faut l'essayer aussi. Je pense qu'il n'est pas à 100% mais il va falloir qu'il puisse tenir et que les gens puissent le voir aussi, a expliqué Jean Tigana, qui devrait choisir d'aligner deux pointes contre la lanterne rouge, Modeste et André.