Les enjeux de la 29e journée

  • A
  • A
Les enjeux de la 29e journée
Partagez sur :

Lille ne doit pas trébucher face à Caen, tout comme l'OM à Lens. De son côté, Paris cherchera à se relancer, en affrontant Lorient à domicile. En bas de tableau, Monaco joue l'une de ses dernières cartes face à Arles-Avignon, tandis qu'Auxerre aura fort à faire à Rennes. Enfin, Nancy et Brest chercheront à valider leur maintien, face à Bordeaux et Sochaux. Tels sont les enjeux de la 29e journée de Ligue 1.

Lille ne doit pas trébucher face à Caen, tout comme l'OM à Lens. De son côté, Paris cherchera à se relancer, en affrontant Lorient à domicile. En bas de tableau, Monaco joue l'une de ses dernières cartes face à Arles-Avignon, tandis qu'Auxerre aura fort à faire à Rennes. Enfin, Nancy et Brest chercheront à valider leur maintien, face à Bordeaux et Sochaux. Tels sont les enjeux de la 29e journée de Ligue 1. LES ENJEUX: Pas le droit à l'erreur S'il n'y a aucune confrontation directe entre équipes de tête au programme, les leaders vont devoir éviter les pièges tendus par des équipes de bas de tableau. Ainsi, Lille (1er) reçoit Caen (13e), tandis que son dauphin, l'OM (2e), défie Lens (19e). Derrière, Rennes (3e) accueille Auxerre (17e), pendant que Lyon (4e) se déplace à Nice (15e). Enfin, Paris (5e) affronte un adversaire d'un meilleur standing, puisque c'est Lorient (9e) qui se présente au Parc des Princes. Dans le bas du classement, Monaco (18e) joue gros lors de son déplacement à Arles-Avignon (20e), tandis que Valenciennes (16e) va chercher à grappiller quelques points du côté de Saint-Etienne (6e). De son côté, Nancy (14e) espère s'éloigner un peu plus de la zone rouge, avec la réception de Bordeaux (8e). Même constat pour Brest (12e), qui se rend à Sochaux (11e). Enfin, Montpellier (7e) compte se rapprocher de la tête du classement après son voyage à Toulouse (10e). L'AFFICHE: Lens-OM Alors que le sprint vers le titre s'engage désormais avec les dix dernières journées de la Ligue 1, l'Olympique de Marseille aborde un déplacement périlleux à Lens, dimanche. Les Nordistes viennent en effet de corriger Montpellier (4-1), et les joueurs de Didier Deschamps doivent se méfier d'une équipe qui joue pour sa survie. "Dimanche, ce sera très dur. C'est toujours compliqué et délicat. Contre l'OM, les adversaires sont à fond, je le ressens encore plus maintenant. Contre nous, les équipes se transcendent", explique ainsi Rod Fanni, sur le site du RCL. "N'importe quelle équipe de Ligue 1 qui joue contre Marseille a une motivation naturelle. C'est vraiment le genre de match excitant à jouer devant un stade plein", confirme Alaeddine Yahia, au quotidien 20 Minutes. LA PHRASE: "Si moi je fais la même chose dans les couloirs à Lyon...", de Frédéric Antonetti (Rennes) S'il a coutume de rappeler le manque d'expérience de ses joueurs quand on l'interroge sur les ambitions de son équipe dans ce sprint final, Frédéric Antonetti, l'entraîneur du Stade Rennais, aime également insister sur le peu de poids qu'il possède, lui ou son club, au niveau de l'arbitrage. Sous-entendu, comparé à d'autres et notamment à Lyon où Jean-Michel Aulas monte régulièrement au créneau pour défendre les intérêts de l'OL. "Appelez cela comme vous voulez. Si moi je fais la même chose dans les couloirs à Lyon, je passe au conseil de l'éthique, a déclaré l'ancien entraîneur de Nice ou de Bastia jeudi en conférence de presse, rapporte Ouest France. C'est cela les rapports de force. Et ils (les Lyonnais) ont gagné ce pouvoir-là." LA STAT: 1 Arles-Avignon est le seul club à ne pas avoir gagné un seul match en 2011, dans les cinq grands championnats européens (Angleterre, Italie, Espagne, Allemagne et France). Face à une AS Monaco également relégable, les Provençaux vont donc tenter de mettre fin à cette peu reluisante série. Déjà quasi assurés d'évoluer en Ligue 2 l'an prochain, les joueurs de Faruk Hadzibegic ont en tout cas promis de finir la saison avec les honneurs.