Les enjeux de la 17e journée

  • A
  • A
Les enjeux de la 17e journée
Partagez sur :

Après une semaine européenne riche en émotions - euphorique pour Marseille et Lyon, tragique pour Lille - la Ligue 1 reprend ses droits pour la 17e journée. A Sochaux, Paris aimerait profiter du coup dur vécu par le Losc pour distancer les Nordistes. A trois échéances de la trêve hivernale, Montpellier peut réaliser un grand pas vers le titre symbolique de champion d'automne. Les rencontres Auxerre-Nice et Nancy-Ajaccio sont déjà primordiales pour le maintien.

Après une semaine européenne riche en émotions - euphorique pour Marseille et Lyon, tragique pour Lille - la Ligue 1 reprend ses droits pour la 17e journée. A Sochaux, Paris aimerait profiter du coup dur vécu par le Losc pour distancer les Nordistes. A trois échéances de la trêve hivernale, Montpellier peut réaliser un grand pas vers le titre symbolique de champion d'automne. Les rencontres Auxerre-Nice et Nancy-Ajaccio sont déjà primordiales pour le maintien. L'AFFICHE: Marseille-Bordeaux Sur un rythme d'enfer après une entame de championnat catastrophique, l'Olympique de Marseille s'est fixé un objectif clair en Ligue 1: signer un sans-faute jusqu'à la trêve pour réduire au maximum l'écart avec la tête du classement. Forts de leur succès renversant à Dortmund en Ligue des champions (3-2), les Olympiens sont en pleine euphorie au moment de recevoir Bordeaux, samedi. Tout l'inverse des Girondins, encore fragiles malgré leurs deux succès de rang. "Nous ne sommes à l'abri de rien, confiait Bellion lundi au site officiel de son club. Nous ne jubilons pas. Nous respirons seulement pour une journée supplémentaire". Aujourd'hui septième et douzième du classement deux des trois derniers champions de France ont à coeur de vite retrouver leur standing. LES ENJEUX: Revenir sur terre Décrocher sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, c'est remarquable. L'arracher brillamment, c'est encore mieux. Mais céder en Ligue 1 quatre jours plus tard, ça serait regrettable. Outre Marseille, Lyon doit redescendre de son nuage dimanche pour se reconcentrer sur l'exercice domestique et la visite chez les Merlus. Après la C1, Lille doit également digérer son échec et rebondir contre Dijon. Vigilance donc, Paris et Montpellier ne demandent qu'à s'échapper pour jouer à leur tour, la plus prestigieuse des coupes européennes. LA STAT: 36 Avec 36 buts inscrits depuis le début de la saison, Montpellier possède la meilleure attaque de la Ligue 1 devant le PSG. Si cet excellent chiffre n'est pas non plus phénoménal pour un leader européen (49 réalisations pour le Real Madrid, 48 pour Manchester City, 38 pour le Bayern), il l'est en revanche pour le club. En effet l'an passé le MHSC avait marqué 32 fois au cours du championnat entier. Soit autant que cette saison en quinze journées ! A Valenciennes, les Héraultais pourront compter sur leur avant-centre, Olivier Giroud, pour améliorer encore leurs statistiques. Avec ses douze réalisations, le buteur de la Paillade, lui aussi, a déjà égalé son total de l'an passé. LA PHRASE: "Les recrutements ? Quand ça ne réussit pas, c'est qu'il y a une erreur de casting !" Gérard Bourgoin (Auxerre) En difficulté dans ce championnat (16e), Auxerre peut s'interroger sur son mercato estival, pourtant porté sur l'attaque. Au total, les quatre recrues offensives de l'été n'ont marqué qu'à deux reprises cette saison. Avant d'affronter Nice dimanche, dans un match décisif pour le maintien, le président bourguignon a reconnu ses torts dans un communiqué. Il entend bien rectifier le tir durant la prochaine période de transferts. "Les recrutements ? Quand ça ne réussit pas, c'est qu'il y a une erreur de casting ! Ça fait beaucoup car Sahar, Haddad, Jemaa, et à échelon moindre Kossoko ne donnent pas pour le moment ce qu'on attendait d'eux... Il va falloir se remettre en cause, il y a le mois de janvier pour ça."