Les enjeux de la 14e journée

  • A
  • A
Les enjeux de la 14e journée
Partagez sur :

Trois jours après la victoire de l'équipe de France à Wembley (2-1), les internationaux (et les autres) retrouvent la Ligue 1 pour la 14e journée. Le derby breton entre Brest, leader, et Rennes devrait attirer les regards au sein d'un championnat qui peine toujours autant à établir sa hiérarchie. Paris pourrait en profiter pour grimper sur le podium, alors que Marseille tentera de briser sa malédiction toulousaine.

Trois jours après la victoire de l'équipe de France à Wembley (2-1), les internationaux (et les autres) retrouvent la Ligue 1 pour la 14e journée. Le derby breton entre Brest, leader, et Rennes devrait attirer les regards au sein d'un championnat qui peine toujours autant à établir sa hiérarchie. Paris pourrait en profiter pour grimper sur le podium, alors que Marseille tentera de briser sa malédiction toulousaine. LES ENJEUX: Paris, enfin le podium ? Quinze jours après sa victoire dans le clasico face à l'OM (2-1), le PSG retrouve le Parc des princes face à Caen. L'occasion de grimper enfin sur le podium en confirmant une belle série face à un adversaire moins huppé. Face à des Caennais en plein doute après huit matches sans victoire et quatre défaites consécutives, les Parisiens devront montrer qu'ils savent aussi imposer leur jeu face à une opposition moins prestigieuse. Mais gare, car dans certaines têtes surgira sûrement la défaite de décembre 2007 face à ces mêmes Normands (0-1), lors d'une soirée marquée par la bourde de Ceara offrant le but à Florentin. Paris est donc prévenu. Ce samedi soir, Auxerre tentera lui de bien préparer le retour de la Ligue des champions en poursuivant son redressement à Saint-Etienne. Mais les Verts, moins fringants qu'à l'automne, pourront compter sur les retours de Payet, Matuidi et Perrin pour relancer la machine. L'heure des retrouvailles a également sonné pour André-Pierre Gignac, qui fera son retour au Stadium de Toulouse. A quelques jours d'un match décisif face au Spartak Moscou en C1, l'OM doit se rassurer, une semaine après une prestation peu convaincante face à Lens (1-1). Dans le même temps, se joueront également Nancy-Valenciennes et Lorient-Sochaux, alors que le derby breton entre Rennes et le leader brestois sera à suivre plus particulièrement. A 21h, Nice accueille Montpellier. Dimanche, trois autres matches sont au programme: Lille reçoit Monaco et Arles-Avignon accueille Bordeaux, tandis que le match de la soirée verra Lens défier Lyon. L'AFFICHE: Rennes-Brest Voilà un derby qui ne manque pas d'intérêt. Entre un promu brestois toujours leader malgré un petit coup de mou et une équipe rennaise sérieusement remise en question par Frédéric Antonetti cette semaine, ce choc de l'Ouest pourrait marquer un tournant pour les deux équipes. Car le Stade rennais a bien l'intention de profiter d'un championnat extrêmement homogène pour se hisser au niveau des places européennes. Brest, confronté à de multiples problèmes cette semaine (stade d'entraînement impraticable, obligation de partager un terrain avec un club de jeunes) aura fort à faire. Mais le promu en a déjà surpris plus d'un. LA PHRASE: "L'injustice qu'ils ont ressentie à Bordeaux va peut-être les surmotiver, on s'attend à un match difficile". (Renaud Cohade, milieu de Valenciennes lors du point presse du club jeudi). L'ancien Strasbourgeois craint la réaction d'orgueil de Nancy à l'heure de se déplacer au stade Marcel-Picot. Le but injustement accordé à Bordeaux par M. Varela n'a pas fini de faire parler... Et Valenciennes, privé de match la semaine passée face à Saint-Etienne en raison des conditions climatiques dans le Nord, n'a pas l'intention d'en subir les conséquences. LA STAT: 5 Comme le nombre d'années depuis la dernière victoire de Marseille à Toulouse en Ligue 1. C'était en janvier 2005 pour une victoire 3-1. Pire, l'OM n'a même marqué qu'un seul but depuis, l'oeuvre de Brandao l'an passé. Le Brésilien semble d'ailleurs indispensable au Stadium, puisqu'il avait également été le héros de la qualification en finale de la Coupe de la Ligue l'an passé (2-1 après prolongation sur cette même pelouse).