Les enjeux de la 11e journée

  • A
  • A
Les enjeux de la 11e journée
Partagez sur :

Attention chocs au sommet. Deux affiches au programme samedi, Brest-Saint-Etienne d'un côté, Marseille-Rennes de l'autre, et quatre équipes qui peuvent espérer dominer le classement de Ligue 1 à l'issue de la 11e journée. Tenu en échec à Arles-Avignon (1-1), l'OL n'aura pas le droit à l'erreur contre Sochaux. A suivre dimanche le derby du Nord entre Valenciennes et Lille et la réaction du PSG à Montpellier.

Attention chocs au sommet. Deux affiches au programme samedi, Brest-Saint-Etienne d'un côté, Marseille-Rennes de l'autre, et quatre équipes qui peuvent espérer dominer le classement de Ligue 1 à l'issue de la 11e journée. Tenu en échec à Arles-Avignon (1-1), l'OL n'aura pas le droit à l'erreur contre Sochaux. A suivre dimanche le derby du Nord entre Valenciennes et Lille et la réaction du PSG à Montpellier. LES ENJEUX : Derrière Marseille et Rennes qui se disputeront samedi soir au Vélodrome la première place du classement, Brest et Saint-Etienne, qui s'affrontent plus tôt dans la soirée à Francis-Le Blé, peuvent eux aussi espérer s'installer au sommet de l'élite en cas de nul entre Marseillais et Rennais. Pour les Verts, qui marquent le pas depuis leur victoire à Lyon, avec deux nuls concédés à Geoffroy-Guichard (contre Marseille et Caen) et une défaite à Nice, ce serait un retour en tête. Pour les Bretons en revanche, ce serait un énorme exploit, 19 ans après le retour du club en première division. Invités à clôturer dimanche cette 11e journée à la Mosson, Montpellier et le Paris Saint-Germain, respectivement sixième et septième du classement, lorgnent également vers le haut du panier après s'être qualifiés cette semaine pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Leurs futurs adversaires, Lille pour les Héraultais, et Valenciennes pour le club de la capitale, se retrouveront plus tôt pour un nouveau derby du Nord sur fond de suprématie sur la région. Loin de ces préoccupations, le RC Lens, secoué cette semaine par le coup de sang de Démont (lire ci-dessous), tentera de ramener un résultat de Toulouse pour sortir de la zone rouge, à l'image de l'AS Monaco qui reçoit Bordeaux en quête de rebond après sa défaite à domicile contre Brest. Même objectif pour l'Olympique Lyonnais qui, tenu en échec dimanche dernier par Ales-Avigon et éliminé mercredi de la Coupe de la Ligue par le PSG, n'a plus le droit à l'erreur. Même si Claude Puel a été officiellement maintenu... L'AFFICHE : Marseille-Rennes L'OM va savoir. Après une entame de championnat ratée, sanctionnée par deux défaites consécutives (contre Caen et à Valenciennes), le champion de France en titre a l'occasion de reprendre sa marche en tête du championnat aux dépens de son adversaire du soir. Les hommes de Didier Deschamps, qui ont depuis enchaîné cinq victoires et trois nuls, passeront samedi un nouveau test contre le Stade Rennais, une semaine après avoir renversé le Losc dans le Nord. Autre motivation pour les Marseillais, se présenter le week-end prochain au Parc des Princes avec l'étiquette de leaders de Ligue 1. LA PHRASE : "Dans ce club, trop de personnes parlent. Ça fait partie des choses que je n'accepte pas", de Jean-Guy Wallemme sur le site du RC Lens. Grâce à une victoire au forceps décrochée face à Nice dans le temps additionnel le week-end dernier (1-0), le Racing Club de Lens semblait relancé. Mais Yohan Demont, décidément dans tous les mauvais coups, en est venu aux mains à l'entraînement cette semaine avec Issam Jemaâ, moins d'un mois après une première altercation en plein match avec Nenad Kovacevic, à Sochaux. Le capitaine n'aurait pas apprécié que son partenaire, buteur providentiel justement face à Nice, s'impose dans une discussion entre lui et l'entraîneur adjoint Michel Ettore. A Toulouse, les Lensois tenteront d'enchaîner un troisième match sans défaite, mais force est de constater que le contexte demeure très pesant du côté de la Gaillette. "Je ne souhaite pas m'attarder sur ce qui s'est passé cette semaine. Je préfère me concentrer sur le match face à Toulouse", a réagi Jean-Guy Wallemme en conférence de presse. "Si les gens veulent plus d'infos, ils n'ont qu'à lire la presse. Cela montre encore que dans ce club trop de personnes parlent et ça c'est un constat, ça fait partie des choses que je n'accepte pas", a-t-il ajouté. Alors que l'identité de la "taupe" n'a pas été révélée, les Sang et or seraient bien inspirés de ne pas perdre au Stadium afin de calmer le jeu. Ce sera sans Demont, suspendu... LA STAT : 701 Soit le temps d'invincibilité, en minutes, de Steve Elana dans la cage du Stade Brestois. Depuis le but de Makoun, qui a suffi à Lyon pour s'imposer lors de la troisième journée (1-0), le gardien brestois n'a plus été chercher le ballon au fond de ses filets, soit une série de sept matches d'invincibilité. Une performance qui permet notamment au promu breton de rester sur quatre victoires de rang à l'extérieur, dont la dernière à Bordeaux. Reste à savoir si la défense bretonne tiendra une nouvelle fois le coup face à Saint-Etienne et Dimitri Payet, le meilleur buteur de Ligue 1 depuis le début de la saison.