Les Dragons triomphent encore

  • A
  • A
Les Dragons triomphent encore
Partagez sur :

Pour la 11e fois de leur histoire, les Dragons rouennais ont remporté le titre de champion vendredi soir en dominant des Strasbourgeois pourtant invaincus dans leur salle en play-offs (4-2). Une troisième victoire en trois matches lors de cette finale et un vingtième match consécutif sans défaite pour des Rouennais qui réalisent donc le doublé Ligue Magnus-Coupe de France.

Pour la 11e fois de leur histoire, les Dragons rouennais ont remporté le titre de champion vendredi soir en dominant des Strasbourgeois pourtant invaincus dans leur salle en play-offs (4-2). Une troisième victoire en trois matches lors de cette finale et un vingtième match consécutif sans défaite pour des Rouennais qui réalisent donc le doublé Ligue Magnus-Coupe de France. Teddy Da Costa a de quoi être comblé. Au lendemain de l'annonce de la signature de son jeune frère Stéphane à Ottawa, qui s'apprête donc à devenir le troisième Français de l'histoire à évoluer en NHL, le centre rouennais, auteur d'un doublé, a remporté son premier titre de champion de France vendredi soir face à Strasbourg (4-2). Une troisième victoire en autant de matches lors de cette finale pour les Normands (3-0), qui remportent au passage le onzième titre de leur histoire ! Tout sauf une surprise, donc. D'autant plus que cette équipe, qui aura encore fait la démonstration de sa supériorité sur le plan hexagonal cette saison, est désormais invaincue depuis vingt matches et n'a toujours pas perdu la moindre rencontre face à ces valeureux Strasbourgeois, qui méritaient peut-être autre chose que ce vulgaire "coup de balai" en finale. Car une fois encore, l'Etoile Noire n'aura pas démérité vendredi soir. Mais le scénario du match, et notamment cette première réalisation de Da Costa encaissée dans les toutes premières secondes, n'aura pas vraiment favorisé le réveil des Alsaciens qui, malgré une réaction et une égalisation de Cruchandeau à la 4e minute, concédaient dans la foulée un deuxième but, oeuvre de Brunelle (1-2, 6e). L'invincibilité strasbourgeoise à domicile lors de ces play-offs était encore un peu plus menacée en deuxième période, avec trois buts en trois minutes dont deux pour les visiteurs signés Da Costa (1-3, 31e) et Desrosiers (2-4, 34e), alors que Lehtisalo, servi par Marcos, avait entre-temps redonné espoir aux siens. Le score en restait là, au grand désarroi des spectateurs de l'Iceberg, qui n'en oubliaient pas pour autant de remercier chaleureusement Daniel Bourdages et ses hommmes. Les Normands savouraient quant à eux ce nouveau succès en habitués, à l'image d'un Teddy Da Costa tout simplement heureux, au micro de Sport +: "C'est une superbe semaine, pour la famille et pour l'équipe... C'est énorme !"