Les cyclistes vivent plus vieux

  • A
  • A
Les cyclistes vivent plus vieux
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Les cyclistes de très haut niveau ont une espérance de vie supérieure à la moyenne.

CYCLISME - Les cyclistes de très haut niveau ont une espérance de vie supérieure à la moyenne. On savait que les cyclistes avait une longévité au plus haut niveau supérieure à la moyenne des sportifs. Jeannie Longo, cinquième du chrono des Mondiaux, ce mercredi, en Australie, à plus de 51 ans, en est la plus belle incarnation. Lance Armstrong, troisième du Tour à près de 38 ans, en a apporté l'an dernier une autre preuve éclatante. Depuis ce mercredi, on sait également que les cyclistes ont une espérance de vie nettement supérieure à la moyenne. Selon une étude de l'Institut de recherche médicale et d'épidémiologie du sport (IRMES), il apparaît ainsi que les cyclistes pro nés avant 1930 ont ou ont eu une espérance de vie plus longue de... neuf ans à la moyenne des hommes de leur génération ! Des décès précoces et violents chez les cyclistes des années 90 "Il semble que leurs qualités physiques leur aient permis un taux de survie plus important", explique Nour El Helou, auteure de l'étude, qui ne possède que peu de certitude pour les cyclistes nés après 1930. Cependant, en extrapolant, elle précise qu'"on peut estimer que leur espérance de vie sera également supérieure à l'espérance de vie moyenne de la population" de l'époque. Sur les 238 coureurs de l'étude qui ont disputé le Tour de France et qui sont nés après 1930, 25 sont aujourd'hui décédés, à l'âge moyen de 49,8 ans. Mais ce que l'étude de l'IRMES révèle également, c'est un pic de décès précoces et violents dans la population de coureurs nés dans les années 70 et ayant disputé le Tour de France dans les années 90. L'Italien Marco Pantani (1970-2004) et le Belge Franck Vandenbroucke (1974-2009), morts tous les deux dans des circonstances troubles, à 34 et 35 ans, présentent ce dramatique profil. Cette étude de l'IRMES sera donc intéressante à suivre sur le long terme. Car en creux, elle pourrait très bien révéler les dérives du dopage...