Les cinq qui font la Bosnie

  • A
  • A
Les cinq qui font la Bosnie
@ Reuters
Partagez sur :

FOOTBALL - Les cinq acteurs-clés de la Bosnie, adversaire des Bleus mardi.

FOOTBALL - Les cinq acteurs-clés de la Bosnie, adversaire des Bleus mardi. Safet Susic : Les supporters du Paris Saint-Germain le vénèrent encore. Le milieu de terrain offensif a ainsi illuminé le Parc des Princes de 1982 à 1991 par sa classe et son pur style de meneur de jeu. International yougoslave, il a pris en main la sélection bosnienne en décembre 2009, avec pour mission de qualifier le pays pour l'Euro 2012. Après une longue expérience d'entraîneur en Turquie, l'ancien Parisien joue la carte de l'humilité, malgré les promesses entrevues face au Luxembourg (3-0). "Un point face à la France ferait mon bonheur", annonce-t-il d'ailleurs dans L'Equipe. Emir Spahic : L'une des révélations de la Ligue 1 l'an passé. Le défenseur montpelliérain est le capitaine de cette sélection bosnienne. Dur sur l'homme, il sera le joueur de base d'une défense qui sera épiée en Bosnie, car l'addition de talents y est moins dense que sur le front offensif. Avec son expérience, le stoppeur a d'ores et déjà lancé les hostilités en critiquant les mesures spéciales prises par la "3F" pour la sécurité à Sarejevo (démenties depuis par la FFF, ndlr) : "Je suis attristé que le staff français nous prenne pour une bande de sauvages. La seule peur que les Français devraient avoir c'est celle du terrain", lance ainsi le Bosnien. Miralem Pjanic : Lui aussi est connu par les supporters français. Repéré à Metz dès son plus jeune âge, il a rejoint Lyon à l'âge de 18 ans. Depuis, le "petit Mozart" apprend chez les Gones et prend de plus en plus d'importance au sein du milieu de terrain de l'OL. Avec 17 sélections, il est également devenu une pièce de choix dans le puzzle bosnien, de part son excellente vision du jeu, mais aussi par ses coups de pieds arrêtés. C'est d'ailleurs sur coup-franc qu'il marque le deuxième but des siens, vendredi, face au Luxembourg. Zvjezdan Misimovic : C'est lui le maître à jouer. A 28 ans et 50 sélections au compteur, il est également l'un des patrons de cette Bosnie. Né à Munich, il a passé toute sa carrière outre-Rhin avant de partir cette saison à Galatasaray. Auparavant, c'est à Wolfsburg qu'il a crevé l'écran. De 2008 à 2010, il délivre pas moins de 36 passes décisives en Bundesliga, la plupart à destination d'Edin Dzeko, qu'il trouve pratiquement les yeux fermés. Edin Dzeko : Alors que l'équipe de France cherche encore un buteur capable de débloquer les situations les plus verrouillées, la Bosnie l'a trouvé en la personne d'Edin Dzeko. Avec 16 buts en 27 sélections ce grand attaquant de 24 ans risque de faire souffrir une arrière-garde tricolore encore tâtonnante. Avec sa technique fine et son sens du but, il a marqué 56 buts en trois saisons en Bundesliga. Assez pour être courtisé par les plus grands clubs européens, la Juventus et Chelsea en tête. Pas de quoi cependant faire tourner la tête du prodige qui préfère évoquer les valeurs du collectif.