Les Cavs patinent au démarrage

  • A
  • A
Les Cavs patinent au démarrage
Partagez sur :

BASKET - Les Cavaliers de Lebron James ont perdu pour la deuxième fois de rang. Nuit contrastée pour les Français.

Déjà défaits la veille en ouverture de la saison par les Celtics, les Cavaliers de Lebron James se sont de nouveaux inclinés face à Toronto, mardi (101-91). Chez les Français, si Mickaël Pietrus et Tony Parker se sont plutôt montrés à leur avantage, la nuit fut plus difficile pour Diaw, Turiaf, Diawara, Petro et Mahinmi.LE MATCH: TORONTO – CELEVELAND 101-91Présentés parmi les favoris objectifs pour le titre de champions NBA, les Cavaliers connaissent un véritable retard à l'allumage à l'entame de ce nouvel exercice. Vingt-quatre heures après avoir coincé d'entrée à domicile face il est vrai à des Celtics lancés tambour battant dans la reconquête de leur couronne – pour preuve leur nouvelle démonstration face aux Bobcats de Boris Diaw (voir par ailleurs) – LeBron James et ses coéquipiers ont subi un second revers de rang cette fois sur le parquet de Toronto. James aura eu beau une nouvelle fois se démener et ramener après ses 38 points de la veille cette fois un superbe triple double (23 points, 12 passes, 11 rebonds), le 25e de sa jeune, mais déjà si riche carrière, l'ensemble a de toute évidence du mal à trouver ses marques. Et pourtant, au côté du MVP de la dernière saison, son nouveau partenaire, Shaquille O'Neal, n'a pas démérité avec à son actif 12 points et 7 rebonds, Mais une maladresse bien trop coupable au tir aura eu raison de ces Cavs avec un triste 35 % de réussite que symbolisait un Mo Williams certes auteur de 16 points, mais à seulement 4 sur 12 aux tirs.Et dire que les Raptors n'avaient plus dominé Cleveland depuis 2007 et un revers (82-91). Mais ce soir-là, James faisait défaut. Cette fois, la franchise canadienne a terrassé son homologue de l'Ohio et avec sa star grâce notamment à un secteur intérieur exact au rendez-vous. Chris Bosh et Andrea Bargnagni ont en effet été les deux principaux artisans de cette victoire avec respectivement 21 points-16 rebonds et 28 points, Hedo Turkoglu ajoutant 12 unités. LES FRANÇAIS DE LA NUIT:Pour commencer, Yakhouba Diawara et Johan Petro n'ont pas eu le loisir de fouler le parquet. Si le Heat l'a facilement emporté sur les Knicks (115-93) et les Nuggets sur les Jazz (114-105), les deux Tricolores en ont été quittes pour suivre du banc la victoire de leurs partenaires. Boris Diaw et Ronny Turiaf n'ont eux pas eu vraiment le loisir de se mettre en valeur. Si les deux internationaux, installés dans le cinq de départ, ont, eux, eu droit au chapitre pour cette première, mais l'un comme l'autre n'ont pu éviter la défaite pour débuter la saison. Et si celle des Warriors, concédée de justesse face aux Rockets (107-108) avec 4 points à 2 sur 4 et 6 rebonds du Martiniquais en 26 minutes n'a rien d'infâmante, Diaw et les Bobcats ne pouvaient imaginer pire début de saison. En visite chez les Celtics, Charlotte a en effet été étrillé (92-59) et l'ancien Palois n'a pas surnagé avec ses 6 points à 3 sur 7, 2 rebonds et 2 passes en 25 minutes.Aussi faut-il encore se tourner vers Tony Parker pour voir un Français victorieux. Car ses Spurs n'ont pas manqué leurs débuts, avec un succès 113-96 sur les Hornets et TP a repris ses bonnes habitudes en terminant meilleur marqueur des siens avec 17 points à 6 sur 9 aux tirs et 6 passes en 26 minutes. Non, sans une belle frayeur puisque Parker, parti au layup dans le troisième quart a été victime d'une très lourde chute à l'horizontale, chute suffisamment sévère pour que le capitaine tricolore regagne le banc pour la fin de la rencontre. Y retrouvant son compatriote Ian Mahinmi, qui a débuté la saison par un énième DNP. Enfin, Mickaël Pietrus a rendu une copie honnête avec 13 points et 4 rebonds à un poste d'ailier inhabituel pour lui d'ailier lors de la victoire du Magic sur Philadelphie.