Les Cavaliers évitent le pire

  • A
  • A
Les Cavaliers évitent le pire
Partagez sur :

NBA - Les Cavaliers se sont imposés de justesse sur le parquet des Clippers (102-101), samedi.

Les Cavaliers se sont imposés de justesse sur le parquet des Clippers (102-101), samedi, grâce à un dernier quart-temps bien négocié. A noter également, la victoire des Bobcats face aux Suns (125-99).Le match de la nuitSolides vainqueurs des Lakers, le jour de Noël, les Cavaliers ont bien failli plier face à l'autre franchise de LA. Mais c'était sans compter sur l'inévitable LeBron James. Car si les leaders de la conférence est ont finalement fait honneur à leur statut en préservant leur invincibilité, cette saison, au Staples Center, ils le doivent bien au dernier MVP de la Ligue. Non seulement pour ses 32 points à 12 sur 20 aux tirs, mais surtout pour sa fin de match particulièrement réussie, le leader des Cavs inscrivant 13 points au cours du dernier quart pour renverser les Californiens."Il fallait se mettre en mode attaque, expliqua le héros de la soirée après coup, j'ai décidé d'être un peu plus agressif en attaque, soit en jouant pour moi-même, soit en jouant pour les autres. Et la défense a suivi, on a réussi à faire quelques stops décisifs." D'autant plus décisifs que les Clippers ont manqué la balle de match au buzzer. Si, deux jours auparavant, l'improbable rookie Sundiata Gaines avait réussi à abbattre les Cavs d'un maître trois points à la sirène, Baron Davis, pourtant rompu à ce genre de prouesses, à échouer dans sa tentative de la dernière chance. Un échec à l'image de sa prestation du soir, l'ancien Warrior plafonnant à 9 points à 3 sur 10 aux tirs.Chris Kaman absent, Baron Davis à la peine, les Clippers ont pu s'appuyer sur les prestations réussies de Rasual Butler, auteur de son meilleur match en carrière avec 33 points, et Eric Gordon, qui a amélioré sa marque référence cette saison avec 28 points. Insuffisant, néanmoins, face à King James et ses lieutenants, Mo Williams l'épaulant avec 18 unités et Delonte West sortant du banc pour rendre 14 unités en plus de jouer avec les fans des Clippers...Les FrançaisComme la veille grâce à son récital livré face aux Spurs, Boris Diaw a été le Français le plus en vue ce samedi. Pourtant, cette fois, l'ancien Palois n'a pas particulièrement brillé. Les Bobcats ont certes confirmé leur bonne forme du moment en offrant un récital offensif face aux Suns, étrillés 125-99, mais l'intérieur tricolore n'en a pas profité pour affoler les compteurs. Loin des 26 points et 11 rebonds compilés la veille, Diaw s'est en effet contenté de 9 points à 2 sur 5 aux tirs, 5 passes et 4 rebonds en 34 minutes.C'est dire que ses compatriotes n'ont pas été à la fête. Comme à sa mauvaise habitude, Yakhouba Diawara a ainsi suivi du banc la défaite concédée par le Heat chez le Thunder, Miami s'inclinant lourdement 98-80 après un match à sens unique. Enfin, la soirée a également été difficile pour les deux Frenchies des Spurs. Certes, Ian Mahinmi a joué, mais en panne d'adresse et perturbé par les fautes, l'intérieur Texan a souffert avec 1 point à 0 sur 3 aux tirs, 5 rebonds et 4 fautes en 14 minutes. Et que dire de Tony Parker, en faillite aux tirs comme rarement, TP terminant avec seulement 4 points au compteur à 2 sur 8 aux tirs, 3 passes et 2 rebonds en 30 minutes. De quoi expliquer, en partie, la défaite concédée à Memphis 92-86, son compère Manu Ginobili n'étant pas plus à la fête...