Les Canaris ne sont pas déplumés

  • A
  • A
Les Canaris ne sont pas déplumés
Partagez sur :

Dominé en première période, Nantes a relevé la tête au retour des vestiaires pour s'imposer devant Lens (1-0), lundi soir à La Beaujoire en clôture de la 13e journée de Ligue 2. Le seul et unique but de la partie a été inscrit par Raspentino (74e). Au classement, le FCN grimpe à la 7e place, à trois points du podium. De son côté, le RCL est toujours 18e, donc premier relégable.

Dominé en première période, Nantes a relevé la tête au retour des vestiaires pour s'imposer devant Lens (1-0), lundi soir à La Beaujoire en clôture de la 13e journée de Ligue 2. Le seul et unique but de la partie a été inscrit par Raspentino (74e). Au classement, le FCN grimpe à la 7e place, à trois points du podium. De son côté, le RCL est toujours 18e, donc premier relégable. "Quoi qu'il arrive, ce sera une belle affiche à l'échelle de la Ligue 2. On reçoit Lens avec la volonté de poursuivre les bonnes choses réalisées à domicile cette saison, et de renforcer l'osmose qui s'opère avec nos supporters depuis deux rencontres." Landry Chauvin espérait une troisième victoire d'affilée à La Beaujoire (après deux succès, face à Clermont puis contre Istres), où environ 25 000 spectateurs se sont massés lundi soir. Le voeu de l'entraîneur de Nantes a été exaucé, vu que le FCN s'est imposé devant le RCL (1-0) en clôture de la 13e journée de Ligue 2. Et que l'ex-coach de Sedan (entre 2008 et 2011) ne fasse pas la fine bouche. Son équipe aurait très bien pu concéder son cinquième nul, voire sa sixième défaite de la saison toutes compétitions confondues... Car il faut bien l'admettre: au coup d'envoi de cette troisième confrontation entre les deux équipes, en L2 et en Loire-Atlantique, les supporters nantais ont répondu présents mais pas les joueurs, bien trop timorés. Du coup, les Lensois, classés à la 18e place, ne se sont pas fait prier pour se créer de belles occasions, notamment par le Tunisien Ben Saada (18e et 37e). Cependant, l'attaquant des Sang et or a manqué d'efficacité les deux fois. Ou - c'est selon - Zelazny, l'habituelle doublure de Riou (qui souffre toujours de la hanche droite), a brillé. "Ce soir, ce n'est pas forcément la meilleure équipe qui a gagné, reconnaissait d'ailleurs Chauvin devant les caméras d'Eurosport. On a été en difficulté, on le sait." Oui mais voilà, les entrées en jeu successives de Cheyrou (à la place de Adrien Trébel) puis de Wiltord (en lieu et place de Djordjevic) ont rendu ces Canaris "actuellement en reconstruction" plus solides sur leurs pattes. La preuve: dans la foulée, le jeune Raspentino (22 ans) a ouvert le score d'un joli tir du gauche (1-0, 74e). Le public nantais démarrait alors une ola. Voici Nantes 7e, à trois petits points du podium synonyme d'accession en Ligue 1. De son côté, Lens, qui n'a plus gagné depuis sept matches, reste scotché à la 18e place et donc relégable. "C'est vraiment dur à avaler, concluait Jean-Louis Garcia, le technicien lensois. On n'est toujours pas récompensé."