Les Bulls y sont presque

  • A
  • A
Les Bulls y sont presque
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Vainqueur de Boston (101-93), Chicago a fait un nouveau pas vers les play-offs.

NBA - Vainqueur de Boston (101-93), Chicago a fait un nouveau pas vers les play-offs. Le match de la nuit: Chicago-Boston 101-93 Chicago n'a pas failli. Toronto ne pourra pourtant pas reprocher aux Celtics de ne pas avoir joué le jeu, Boston s'étant en effet déplacé au complet dans l'Illinois afin d'entretenir leurs faibles espoirs de podium à l'Est... Trois quart-temps durant, les fans de Raptors ont d'ailleurs pu croire à un faux-pas des Bulls, les hommes au trèfle restant le plus souvent au contact de leurs hôtes, passant même devant au retour des vestiaires pour attaquer le denier quart en tête avec un maigre point d'avance. Hélas pour les Canadiens, Chicago la voulait trop et si Boston a bien tenté un ultime rapproché, revenant ainsi à quatre longueurs avec moins de deux minutes à jouer, les Bulls étaient bien inarrêtables dans la dernière ligne droite. Et Derrick Rose plus que quiconque. Déjà à son aise lors des trois premiers actes, le jeune meneur a en effet offert un véritable récital dans le final, inscrivant 17 points dans le seul dernier quart pour terminer avec 39 points à 15 sur 22 aux tirs, nouveau record en carrière à la clé! "J'ai été en confiance dès le début du match et j'avais l'impression que tout allait dans le bon sens, pouvait bien souffler le héros de la soirée à l'issue de la rencontre, ce soir, c'était mon tour et j'ai pris mes responsabilités. Mais le plus important, ce n'est pas mon record, c'est la victoire de l'équipe." Une victoire indispensable pour croire aux playoffs et maîtriser son destin. Dans l'obligation de l'emporter depuis la victoire des Raptors, la veille, face aux Pistons, les Bulls doivent désormais terminer le travail à Charlotte, à moins d'espérer un improbable revers de Toronto face aux cancres de New York. Alors que Chicago se raccroche à son maigre succès d'avance, les Canadiens reprendraient en effet l'avantage en cas d'égalité. Un faux-pas face aux Celtics était donc interdit et cela valait bien un record en carrière de la part de Derrick Rose et une meilleure performance, sur la saison, de son compère Kirk Hinrich, lui aussi à la fête avec ses 30 points à 11 sur 20. Et ce d'autant plus que les artificiers du Massachussetts avaient du répondant à l'image de Paul Pierce et Ray Allen, respectivement 28 et 25 points au compteur. Et si Rajon Rondo passait, lui, à nouveau au travers avec seulement 4 points à 2 sur 10 aux tirs, confirmant ses difficultés en cette fin de saison, Kevin Garnett ressuscitait presque le Big Three avec ses 14 points et 9 rebonds. De quoi inspirer un Joakim Noah toujours désireux de briller face à un joueur qu'il a longtemps admiré avant de jouer face à lui... Aussi, s'il a souvent passé son tour en attaque, l'ancien Gator n'en a pas moins dominé les débats sous les cercles avec ses 9 points, 16 rebonds et 4 contres. A tel point qu'il n'était plus l'heure d'économiser son temps de jeu comme en attestent ses 46 minutes de présence sur le parquet. En espérant, pour les supporters des Bulls, que Noah et consorts puissent enchaîner dès ce soir à Charlotte... Le printemps est à ce prix! Les Français Si Joakim Noah avait donc de quoi sourire, plus encore pour la victoire des siens que pour ses statistiques personnelles, ses compères tricolores de sortie n'ont pas connu le même bonheur en cette avant-dernière journée de saison régulière. Ronny Turiaf n'est certes plus à une défaite près et le revers des Warriors face aux Jazz obéit même à une certaine logique. Ce qui l'est moins, en revanche, pour le Martiniquais, c'est un temps de jeu limité à 13 minutes malgré un statut de titulaire, Turiaf devant dès lors se contenter de 6 points à 2 sur 3 aux tirs et 1 rebond pendant que Golden State s'inclinait 94-103. Pour Johan Petro, le lourd revers concédé par ses Nuggets chez les Suns 123-101 a évidemment un gout bien plus amer, et pas seulement parce que l'ancien Palois n'a pu faire mieux que 4 points à 2 sur 3 et 3 rebonds en 14 minutes... Cap sur les playoffs... Car si Phoenix a assuré sa place dans le Top 4 de la Conférence Ouest grâce à cette démonstration de réussite longue-distance (14 sur 24 à trois points), bénéficiant ainsi de l'avantage du terrain lors du premier tour des playoffs, Denver risque bien d'être le grand perdant de la course aux accessits à l'Ouest. En cas de défaite de leurs bourreaux du jour, ce soir, chez les Jazz, ce sont en effet les Nuggets qui devront se contenter de la cinquième place, une victoire des Suns leur permettant a contrario de terminer quatrièmes. Dallas finissant à coup sûr sur le podium et Phoenix troisième ou quatrième selon le résultat ramené de Salt lake City, ce sont bien les Jazz qui ont le plus à gagner ou à perdre lors de cette dernière journée de saison régulière puisque les hommes de Jerry Sloan peuvent aussi bien achever l'exercice à la deuxième place qu'à la cinquième... Et la situation étant à peine moins confuse à l'Est dans la course à la huitième place, donc, mais également pour savoir qui de Miami ou Milwaukee finira cinquième, c'est pourquoi il n'y a toujours que deux séries de connues: Lakers-Thunder à l'Ouest et Magic-Bobcats à l'Est.