Les Bulls tombent dans le piège

  • A
  • A
Les Bulls tombent dans le piège
Partagez sur :

Atlanta a refait le coup. Comme lors du premier tour face à Orlando, les Hawks ont en effet ouvert leurs demi-finales de Conférence face aux Bulls par un succès à Chicago, s'imposant 95-103 et récupérant ainsi d'entrée l'avantage du terrain. Un succès crucial qui doit beaucoup à Joe Johnson, meilleur marqueur du match avec 34 points, et également marqué par une entorse à la cheville gauche de Derrick Rose dans les ultimes secondes !

Atlanta a refait le coup. Comme lors du premier tour face à Orlando, les Hawks ont en effet ouvert leurs demi-finales de Conférence face aux Bulls par un succès à Chicago, s'imposant 95-103 et récupérant ainsi d'entrée l'avantage du terrain. Un succès crucial qui doit beaucoup à Joe Johnson, meilleur marqueur du match avec 34 points, et également marqué par une entorse à la cheville gauche de Derrick Rose dans les ultimes secondes ! La soirée avait pourtant parfaitement débuté pour Chicago. Sans même évoquer l'hymne américain, époumoné par l'United Center pour 'célébrer' le décès d'Oussama Ben Laden, Tom Thibodeau l'avait en effet ouverte en présentant au public de l'Illinois son trophée d'entraîneur de l'année, décerné la veille. Surtout, les fans des Bulls étaient appelés à remettre ça dès mercredi puisque la rumeur, cette fois entretenue par le toujours bien informé Chicago Tribune, annonçait pour ce mardi la désignation de Derrick Rose comme nouveau MVP de la Ligue... A croire que les troupes de l'Illinois avaient encore l'esprit ailleurs à l'heure d'entamer les débats face à Atlanta pour leurs demi-finales de Conférence. Cinq minutes ont d'ailleurs suffi aux Hawks pour leur passer le goût de la fête. Le temps d'ouvrir sur un 9-0 et de profiter à plein des neuf tirs manqués par les Bulls pour commencer ! "On n'a pas mis assez d'intensité dans notre jeu, pouvait bien regretter Thibodeau à l'issue de la rencontre, le début de rencontre a vraiment été très pauvre en terme d'engagement, d'aide ou de contestation sur leurs tirs. Il n'y a pas un aspect de notre défense qui était ok. Les Hawks sont une trop bonne équipe pour se permettre de jouer comme ça." Plus de peur que de mal pour Derrick Rose ? Aussi, les Bulls pouvaient bien réagir sous l'impulsion de Luol Deng, auteur de 8 points dans le premier quart, ou de Joakim Noah, il en fallait plus pour leur permettre de faire honneur à leur statut de tête de série numéro un de la Conférence Est. Notamment de la part de Derrick Rose, toujours fanny à 0 sur 7 après près de 20 minutes de jeu ! Chicago ne pointait certes plus qu'à cinq petites longueurs (34-39) lorsque leur meneur ouvrait enfin son compteur et recollait même à un point à la mi-parcours (50-51), après un tir primé de l'icône locale et, surtout, une nouvelle saillie de Luol Deng, auteur de 16 de ses 21 points avant la pause. Mieux, le réveil du futur MVP aidant, les hommes de Tom Thibodeau passaient enfin en tête au retour des vestiaires, comptant ainsi jusqu'à six points d'avance après un dunk de Joakim Noah... Mais c'était sans compter sur la verve de Joe Johnson. Non content de terminer meilleur marqueur du match avec ses 34 points et un très réussi 12 sur 18 aux tirs, l'artificier des Hawks a en effet également fait la décision à l'entame de la dernière ligne droite, inscrivant 8 points en à peine plus d'une minute pour initier un 15-2 rédhibitoire pour les locaux. A nouveau repoussé à 10 longueurs avec sept minutes à jouer (77-87), Chicago ne s'en relevait pas et laissait Atlanta tenir l'écart jusqu'au bout. Pire, alors que le sort du match était joué, les Bulls en étaient quittes pour une frayeur majuscule lorsque sur la dernière action, Derrick Rose, encore 24 points et 10 passes malgré son 11 sur 27 aux tirs, se donnait une entorse à la cheville gauche après avoir marché sur le pied de Jamal Crawford: la soirée, qui avait donc si bien commencé, tournait au cauchemar ! S'il boitait bas à l'heure de regagner les vestiaires, le meneur se montrait néanmoins rassurant après coup. "Ça devrait aller d'ici mercredi. Un premier traitement ce soir, du repos et encore des soins demain et je devrais être prêt pour le deuxième match." expliquait ainsi la star de Chicago. Dos au mur après cette première défaite, les Bulls auront bien besoin d'un Derrick Rose digne de son nouveau statut de MVP pour revenir à hauteur des Hawks. D'autant plus que si Joakim Noah et Carlos Boozer, avec 11 et 14 points, n'ont pas affolé les compteurs, côté Hawks, seul Jamal Crawford, 22 points à 8 sur 16 aux tirs, s'est montré à la hauteur de Joe Johnson: Atlanta a de la réserve.