Les Bulls se ressaisissent

  • A
  • A
Les Bulls se ressaisissent
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Après deux revers face aux Cavs, Chicago revient à 2-1 dans sa série de play-offs.

NBA - Après deux revers face aux Cavs, Chicago revient à 2-1 dans sa série de play-offs. Chicago-Cleveland 108-106 Cleveland peut remballer ses envies de sweep. Désireux d'enfoncer le clou après leurs deux succès décrochés dans leur antre de l'Ohio, les Cavaliers ont pourtant bien cru pouvoir réussir la passe de trois et ruiner ainsi les derniers espoirs des Bulls. Car si aucune équipe dans l'histoire de la Ligue n'a jamais remporté une série après avoir été mené 3-0, Chicago aurait été d'autant plus mal que les hommes de Vinny Del Negro ont, cette fois, compté jusqu'à 21 points d'avance dans le troisième quart (68-47, 31e) avant de se faire une frayeur majuscule en laissant une balle de match à leurs visiteurs... Après avoir vu leurs 21 longueurs d'avance réduites à deux petites unités à l'entame des cinq dernières minutes (94-92), Chicago avait pourtant rassuré ses fans en abordant les 30 dernières secondes avec huit points d'avance. Mais c'était sans compter sur les trois tirs primés enquillés par Mo Williams et LeBron James et les lancers abandonnés par Kirk Hinrich - le meneur des Bulls manquant ses deux tentatives, Derrick Rose ou Luol Deng alors que trois secondes restaient à jouer. Mais Anthony Parker avait beau récupérer le rebond et traverser le terrain aussi vite que possible, l'absence d'un dernier temps-mort précipitait l'échec au buzzer de l'ancien ne idole du Macabi Tel Aviv. N'est pas LeBron James qui veut... Car si les Cavs ont ainsi fait trembler leurs hôtes, le mérite en revient évidemment inévitablement à leur maître à jouer. Mo Williams a certes signé 21 points et Antawn Jamison compilé 19 points-10 rebonds. Mais non content d'affoler à nouveau les compteurs avec 39 points à 14 sur 26 aux tirs et de flirter avec le triple-double en ajoutant 10 rebonds et 8 passes, King James a en effet signé une nouvelle performance de choix dans le dernier acte en y inscrivant 13 points pour remettre les siens au contact. Une flambée offensive néanmoins ternie par quelques pertes de balle coupables. A l'image de cette interception sur lui signée Joakim Noah alors que les Cavaliers avaient une balle pour égaliser ou de cette faute offensive sifflée pour un passage en force sur Luol Deng à l'entame de la dernière minute. "Je n'ai pas encore vu le ralenti, mais je sais ce que j'ai vu, pestait d'ailleurs King James au sujet de l'action, je l'ai vu partir en arrière. Il bougeait encore et c'est pour ça que je l'ai attaqué." Mais la victoire de Chicago ne saurait être réduite à un coup de sifflet bienvenu, quand bien même Noah était le premier à reconnaître qu'"il avait été heureux de la décision de l'arbitre" car "c'était une action clé". A leur aise en défense si ce n'est sur le futur double MVP évidemment, les Bulls peuvent en effet avant tout remercier la belle tenue de leur collectif en attaque. Car cette fois, tous les leaders offensifs ont été à l'unisson. Mention spéciale néanmoins à la traction arrière, Derrick Rose déclenchant des "MVP !MVP !" en tenant la dragée haute à James aves ses 31 points à 13 sur 26 aux tirs et Kirk Hinrich s'invitant à la fête en rendant 27 points grâce à un impeccable 9 sur 12 aux tirs. Dans leur sillage, Luol Deng a également pesé en ajoutant 20 points et Joakim Noah, pourtant gêné par les fautes, y a, lui aussi, été d'une solide contribution en rendant 10 points à 3 sur 7, 15 rebonds et 5 passes tout en réduisant Shaquille O'Neal à la portion congrue (6 points, 4 rebonds). Une performance à reproduire dès samedi afin d'égaliser à 2-2 avant de s'en retourner à Cleveland...