Les Bulls retombent dans le piège

  • A
  • A
Les Bulls retombent dans le piège
Partagez sur :

Atlanta n'a pas dit son dernier mot. Si Chicago a profité du match 3 de la série pour reprendre la main en récupérant l'avantage du terrain, les Hawks ont répliqué en enlevant la quatrième manche 100-88, faisant la différence dans le dernier quart pour égaliser à 2-2 en demi-finale de Conférence. Et ce, malgré 34 points et 10 passes de Derrick Rose.

Atlanta n'a pas dit son dernier mot. Si Chicago a profité du match 3 de la série pour reprendre la main en récupérant l'avantage du terrain, les Hawks ont répliqué en enlevant la quatrième manche 100-88, faisant la différence dans le dernier quart pour égaliser à 2-2 en demi-finale de Conférence. Et ce, malgré 34 points et 10 passes de Derrick Rose. Le speaker de la Philips Arena pouvait bien y aller de son annonce: les tickets pour le match 6 des demi-finales de Conférence, à disputer vendredi en Géorgie, sont désormais en vente. La série entre Chicago et Atlanta n'en a pas fini. Si le succès décroché par les Hawks lors du match 1 pouvait tenir de l'accident depuis les deux succès des Bulls dans les deux manches suivantes, les hommes de Larry Drew ont entretenu le suspense en renversant Derrick Rose & co lors du quatrième épisode de la série. Portés par les 34 points et 10 passes de leur meneur vedette, les Bulls ont pourtant longtemps cru pouvoir faire le break et repartir de Géorgie avec deux succès de plus au compteur. Las, c'était sans compter sur une fin de match à sens unique. Encore sur la même ligne que leurs hôtes avec moins de cinq minutes à jouer (84-84), les Bulls ont alors craqué dans les grandes largeurs, encaissant ainsi un 16-4 pour finir dont un 10-0 en à peine trois minutes. Une sortie de route qui doit autant à une défense incapable d'arrêter Al Horford, auteur de huit de ses 20 points dans le money-time qu'à la panne générale de Derrick Rose, le nouveau MVP de la Ligue manquant en effet deux layups et un tir primé à la suite en plus d'une perte de balle cruciale. C'en était fini des espoirs de victoire des premiers de la classe en saison régulière. "On peut nourrir des regrets car on a été dans le match jusque dans les cinq dernières minutes. Mais on a craqué au plus mauvais moment et le mérite leur en revient, pouvait reconnaître Tom Thibodeau après coup, ils ont encore plus resserré leur défense et on n'a pas su réagir en conséquence, à varier notre jeu alors que Derrick était surveillé de très près. A nous de faire les ajustements nécessaires pour le match 5." Et nul doute que la défense sera le dossier prioritaire de ces deux prochains jours. La faute aux 50% de réussite affichés par les Hawks, trois joueurs en profitant d'ailleurs pour dépasser les vingt points. En plus d'Al Horford, qui a tourmenté son ancien compère de Florida, Joakim Noah, avec ses 20 points à 9 sur 11 - le Français devant se contenter de 6 points et 11 rebonds, Joe Johnson a notamment confirmé ses bonnes dispositions du moment en signant 24 points à 9 sur 14 aux tirs. Mais la palme du jour revient évidemment à Josh Smith, auteur d'un flirt poussé avec le triple-double. Avec 23 points, 16 rebonds et 8 passes, Smith méritait bien les félicitations de son entraîneur. "Il fallait corriger le tir à l'intérieur ou Noah et Deng nous faisaient beaucoup de mal depuis le début de la série. Josh a été impeccable et a montré la voie à ses partenaires. C'est un succès dont on doit s'inspirer pour la suite de la série."