Les Bulls et Noah plongent

  • A
  • A
Les Bulls et Noah plongent
Partagez sur :

NBA - Les Bulls de Joakim Noah sont à la peine après leur défaite face aux Hawks (118-83).

Les Bulls d'un Joakim Noah discret (2 points, 11 rebonds), concèdent leur quatrième défaite de rang face aux Hawks (118-83). De son côté, Tony Parker (18 points, 11 passes) et les Spurs renouent avec la victoire.LE MATCH : Hawks-Bulls (118-83)Dans l'esprit de tous, c'était acquis : il faudrait surveiller les Bulls de près cette saison. Une évidence née d'une série épique lors des derniers playoffs perdue face aux Boston Celtics (3-4) après un âpre combat. Mais cette triste fin d'année vient tout remettre en questions. Onzième de la conférence Est, Chicago enchaîne les défaites avec autant de facilité que Joakim Noah gobe les rebonds. La dernière en date, la nuit dernière face aux Hawks (118-83), est dure à accepter car il n'y a même pas eu de match. "On ne joue plus ensemble, constate d'ailleurs l'intérieur français sur ESPN.com. Il faut vraiment qu'on retrouve cette unité. Je crois qu'il y a assez de caractère dans cette équipe pour s'en sortir. On y arrivera."Auteur de 2 points, 11 rebonds et 3 passes, le pivot tricolore aurait sans doute pu apporter plus à la marque (0/4 aux tirs, 2/4 aux lancers francs). Mais sa performance s'inscrit malheureusement pour lui dans une mauvaise passe qui l'a récemment vu perdre ses nerfs devant les Cleveland Cavaliers et se faire exclure contre les Toronto Raptors le lendemain. Une nervosité qui traduit bien le malaise dans lequel est plongé Chicago, qui reste sur quatre défaites consécutives et neuf revers lors de ses dix dernières sorties. "Ce n'est pas bon, vraiment pas bon. Mais vous savez, les mecs travaillent. C'est frustrant quand vous devez vous battre contre ça", déplore Vinny Del Negro. Un entraîneur dont le siège devient de plus en plus bancal.Sur le parquet d'Atlanta, il n'y a tellement pas au photo que Jamal Crawford s'est permis d'inscrire son meilleur total de la saison avec 29 points. Tout s'est vite réglé puisque dans le deuxième quart-temps, la franchise de l'Illinois avait déjà lâché prise pour rejoindre les vestiaires avec un retard conséquent (56-42). Un écart que les Bulls de la fin de saison dernière auraient peut-être pu rattraper. Pas ceux-là, qui ont complètement sombré dans le troisième quart-temps (87-57). "A la pause, on s'est dit de ne pas surtout pas lâcher. Nous voulions à tout prix éviter qu'ils reviennent", explique Josh Smith, auteur de 18 points. Avec 36,4% de réussite aux shoots, leur plus faible adresse de ce début d'exercice, les Bulls n'avaient de toute façon aucune chance de se révolter.LES FRANÇAISJoakim Noah n'était pas le seul Français à en découdre sur les parquets estampillés NBA cette nuit. Nettement plus heureux lors du succès des San Antonio Spurs face aux Sacramento Kings (118-106), mettant fin à une série de trois défaites, Tony Parker a réussi un double-double avec 18 points, à 8/14 aux tirs, et 11 passes décisives en 34 minutes de jeu. Sa cible privilégiée ? Richard Jefferson, qui a fini avec 23 points au compteur. "C'était très important pour nous de gagner, déclare le meneur françaisn voulait vraiment le mettre sur orbite. Personnellement, j'ai souvent gardé un oeil sur lui." Bien vu... Toujours blessé au genou, Ronny Turiaf est lui resté spectateur de la victoire des Golden State Warriors contre les New Jersey Nets (105-89).