Les Bulls doublent les Spurs

  • A
  • A
Les Bulls doublent les Spurs
Partagez sur :

Soirée cruelle pour San Antonio. Après avoir été en tête des bilans depuis le mois de novembre, les Spurs ont en effet laissé échapper la première place de la Ligue lors de la dernière soirée de saison régulière. Battus 106-103 à Phoenix, les Texans laissent le meilleur bilan aux Bulls, vainqueurs des Nets 96-92 et doivent également s'inquiéter de l'état de santé de Manu Ginobili, touché à l'épaule. Les Lakers ont, eux, sauvé leur deuxième place à l'Ouest.

Soirée cruelle pour San Antonio. Après avoir été en tête des bilans depuis le mois de novembre, les Spurs ont en effet laissé échapper la première place de la Ligue lors de la dernière soirée de saison régulière. Battus 106-103 à Phoenix, les Texans laissent le meilleur bilan aux Bulls, vainqueurs des Nets 96-92 et doivent également s'inquiéter de l'état de santé de Manu Ginobili, touché à l'épaule. Les Lakers ont, eux, sauvé leur deuxième place à l'Ouest. Les enjeux de la nuit La pole pour les Bulls Les Bulls étant venus à bout des Nets 97-92, les Spurs devaient l'emporter à Phoenix pour conserver le meilleur bilan de la Ligue. Las, malgré le retour de son Big Three pour l'occasion, San Antonio a finalement échoué, s'inclinant en effet 106-103 après avoir encaissé 43 points au cours du premier quart. Tim Duncan a bien compilé 17 points et 12 rebonds, mais il en aurait fallu plus pour permettre aux Texans de faire tout leur retard, notamment de la part de Tony Parker, limité à 12 points tandis que Manu Ginobili, touché à l'épaule, sortait, lui, après seulement deux minutes de jeu. Finalement, en attendant les résultats de l'IRM que devrait passer l'Argentin ce jeudi, la perte du meilleur bilan de la Ligue est finalement peu de choses... Tout du moins, vu du Texas. Car, dans l'Illinois, on goûte forcément tout particulièrement cette première place et l'avantage du terrain qui va avec tout au long des playoffs. Pour leur dernière sortie avant le coup d'envoi des playoffs, samedi, les Bulls l'ont en effet emporté 97-92 face aux Nets, se faisant néanmoins quelques frayeurs pour décrocher cette neuvième victoire de rang. Après avoir compté jusqu'à 13 points d'avance dès le deuxième quart, les Bulls ont en effet encaissé un 15-0 dans le troisième acte, pointant ainsi à leur tour avec dix longueurs de retard. Chicago a néanmoins eu le dernier mot, notamment grâce aux 19 points de Kyle Korver et aux 10 points, 10 rebonds et 4 contre d'un Joakim Noah néanmoins maladroit avec un 4 sur 11 aux tirs. Même constat pour Derrick Rose, 15 points à 5 sur 13 aux tirs. Les Lakers conservent la deuxième place Vainqueurs des Kings 108-116, les Lakers ont assuré l'essentiel, c'est-à-dire une victoire qui leur permet de conserver la deuxième place de la Conférence Ouest en dépit du succès des Mavs face aux Hornets. Pour autant, pas sûr que les champions en titre se soient rassurés après avoir dilapidé leurs 18 points d'avance à l'entame du dernier quart et dû en passer par une prolongation. Heureusement, Kobe Bryant veillait et ses 36 points-11 rebonds, couplés aux 22 points de Lamar Odom et aux 18 points-13 rebonds de Pau Gasol ont permis de palier les approximations défensives. Approximations dont a notamment profité Maruc Thornton pour inscrire 33 points. Deuxièmes de la Conférence Ouest, les Lakers affronteront les Hornets au premier tour des playoffs. Les Mavs n'avaient finalement pas besoin de ça pour assurer leur troisième place à l'Ouest, le Thunder ayant trébuché face aux Bucks, et pas sûr que cela suffise pour monter sur la deuxième marche, les Lakers ayant en effet leur destin entre leurs mains à Sacramento. Pour autant, Dallas a rempli sa part de contrat en l'emportant 121-89 sur La Nouvelle-Orleans pour son dernier match de la saison régulière. Une victoire texane acquise après la pause, les Mavs pointant avec trois longueurs de retard à mi-parcours avant d'étriller leurs visiteurs dans les deux derniers quarts 28-13 et 35-15. Comme à son habitude, Dirk Nowitzki a été le plus prolifique avec 32 points, dont 12 dans le troisième acte, JJ Barea et Jason Terry suivant avec 14 et 13 points. Les Français de la nuit Si ce n'est évidemment Mickael Pietrus, dont la saison s'est achevée depuis plusieurs semaines, la faute à une blessure au genou gauche, et Nicolas Batum, mis au repos en vue des prochains playoffs, tous les Bleus d'Amérique étaient sur le pont en cette soirée de clôture de la saison régulière. Tous, vraiment tous. Même Pape Sy a ainsi eu voix au chapitre pour l'occasion. Et pour son troisième match en NBA, l'ancien Havrais en a été quitte pour une troisième défaite puisque les Hawks sont allés perdre à Charlotte 96-85. Boris Diaw n'y est pourtant pas pour grand-chose puisque le capitaine tricolore a fini sa saison avec 7 points à 3 sur 10, 9 passes et 4 rebonds en 43 minutes, Sy se contentant, lui, de 9 minutes pour 2 passes et 2 rebonds. C'est toujours plus que les deux Frenchies de Dallas, Rodrigue Beaubois et Ian Mahinmi étant tous les deux réduits à la portion congrue face aux Hornets avec 5 minutes pour 2 points à 1 sur 4 et 3 fautes pour le jeune arrière et 3 minutes pour 2 points et 1 rebond pour son compère texan. Toujours au rayon intérieur, Ronny Turiaf, Kevin Seraphin et Alexis Ajinça ont été à peine plus en vue. Le New Yorkais a en effet signé 8 points à 4 sur 5 et 3 rebonds en 12 minutes dans la défaite des Knicks à Boston 112-102, le jeune rookie des Wizards a rendu 6 points à 3 sur 5 et 2 rebonds en 18 minutes tandis que Washington terminait sa saison par un revers 100-93 à Cleveland, et le Canadien a certes enquillé un tir primé mais ses 8 points en 15 minutes ont été dans le ton de la soirée, Toronto se faisant punir 79-97 par les doublures de Miami. Les deux grands Bleus les plus en vue étaient dans l'Illinois où les Bulls de Joakim Noah ont donc disposé des Nets de Johan Petro. Car si la star de Chicago a compilé 10 points, 10 rebonds et 4 passes, l'ancien Palois n'a pas non plus démérité avec 13 points à 4 sur 7 aux tirs et 8 rebonds en 21 minutes. Enfin, dernier Bleu en lice cette nuit, Tony Parker n'a pu éviter la défaite des siens à Phoenix. De retour après avoir été mis au repos, la veille, pour le choc chez les Lakers, le Français n'a en effet guère brillé avec 12 points à 4 sur 12 aux tirs, 7 passes et 5 rebonds en 25 minutes et ses Spurs sont restés trop couts chez les Suns 106-103. Les chiffres de la nuit 100 000. C'est le montant de l'amende dont devra s'acquitter Kobe Bryant pour une insulte à connotation homophobe. Enervé après avoir reçu une faute technique, Bryant avait en effet interpellé, mardi, l'un des arbitres de la rencontre face aux Spurs, lançant un «sale p...» capté par les micros de la TNT. La star des Lakers a eu beau présenter ses plus plates excuses peu après la rencontre, expliquant "avoir réagi par frustration», la NBA et son commissionnaire David Stern ont condamné ce comportement, évoquant «un commentaire offensant et inexcusable" et punissant l'arrière californien de 100 000 dollars d'amende. 6. Force est de croire qu'à l'image des Lakers, les Hawks ont déjà la tête aux playoffs. Assurés de la cinquième place de leur Conférence, Atlanta a en effet terminé la saison régulière en roue libre, enchaînant pour finir six défaites consécutives avant d'aborder, samedi, leur série du premier tour face au Magic. Ce mercredi, tandis que Larry Drew, l'entraîneur des Hawks, épargnait au maximum ses titulaires, c'est Charlotte qui en a profité, les Bobcats partant ainsi en vacances sur une dernière victoire 96-85. 35. La seconde place de la Conférence Est sécurisée, Erik Spoelstra a pu mettre ses Heatles pour le dernier match de la saison régulière. En visite à Toronto, Miami n'en a pas moins terminé sur un ultime succès, l'emportant 79-97 après avoir fait la différence dans un dernier quart à sens unique (10-27). En l'absence des habituelles vedettes floridiennes, Eddie House en a profité pour signer un nouveau record en carrière, rendant 35 points à 14 sur 27 aux tirs. Même total et record en carrière également pour Chase Budinger avec les Rockets, vainqueurs à Minnesota 102-121. Chez les Jazz, tombeurs des Nuggets 107-103 en clôture de la saison, le rookie Gordon Hayward s'est lui contenté de 34 points pour poster sa nouvelle marque référence...