Les Bulls arrachent la belle

  • A
  • A
Les Bulls arrachent la belle
Partagez sur :

Chicago tient son septième match décisif face à Boston. Mais puisque les deux équipes n'en finissent plus de faire durer le plaisir, les Bulls auront cette fois eu besoin d'une triple prolongation pour venir à bout des Celtics (128-127) et survivre aux 51 points de Ray Allen. C'est fini en revanche pour les Sixers, défaits par le Magic (89-114), et pour les Blazers, achevés chez les Rockets (92-76).

Chicago tient son septième match décisif face à Boston. Mais puisque les deux équipes n'en finissent plus de faire durer le plaisir, les Bulls auront cette fois eu besoin d'une triple prolongation pour venir à bout des Celtics (128-127) et survivre aux 51 points de Ray Allen. C'est fini en revanche pour les Sixers, défaits par le Magic (89-114), et pour les Blazers, achevés chez les Rockets (92-76).Chicago-Boston: 128-127, a.3p.C'est ce qui s'appelle faire durer le suspense, et surtout le plaisir. Bulls et Celtics tiennent tellement à se qualifier pour les demi-finales de la conférence Est qu'ils en sont venus à disputer trois prolongations, la nuit dernière au United Center, lors du match 6 de la série qui les oppose au premier tour des playoffs. Trois périodes de rab qui s'ajoutent aux quatre déjà jouées lors des matches précédents, nouveau record NBA... Et à ce petit jeu qui n'en finit pas, c'est Chicago qui a eu le dernier mot, d'un point (128-127, a.3p.). C'est dire si ce duel est intense. Les hommes de Doc Rivers, champions en titre, se seraient bien passés du stress d'un match 7 qu'ils ont déjà connu au premier tour l'an passé, face aux Atlanta Hawks. C'est sans doute pour cela que Ray Allen s'était vêtu de son plus beau costume en signant 51 points, à 9/18 derrière la ligne, le meilleur rendement offensif de sa carrière en playoffs. Mais les Bulls, devant leur public, ne se sont pas laissés intimider, John Salmons en tête, avec 35 points, 6 rebonds et 4 passes. La hargne des Bulls, Joakim Noah, l'a incarnée mieux que personne: alors que le score était de 123-123, l'intérieur français a intercepté une passe de Paul Pierce et claqué un dunk en contre-attaque, avec la faute (voir la video). Two and one, à 35,5 secondes de la fin, qui ont porté son total à 9 points, auxquels il faut ajouter 15 rebonds.Dur à encaisser pour les C's et Rajon Rondo (8 points, 9 rebonds, 19 passes), qui aurait ensuite pu donner la victoire aux siens s'il n'avait pas vu sa tentative contrée par Derrick Rose (28 points, 8 rebonds, 7 passes). "Cette série procure beaucoup de plaisir aux fans de Chicago, de Boston, mais aussi à nous, a commenté Joakim Noah après-coup. C'est spécial de prendre part à ce genre d'évènement et je suis sûr que les gens vont parler de cette confrontation encore longtemps." Ils en parleront d'autant plus si la franchise de l'Illinois parvient à éliminer les tenants du titre dans leur antre du TD Banknorth Garden, samedi soir. Avec Kevin Garnett, blessé et out pour le reste des playoffs, les Celts n'auraient peut-être pas eu tous ces problèmes. Sans lui, ils font ce qu'ils peuvent. Reste à voir si ce sera suffisant pour prendre par les cornes des Bulls qui ne se laissent pas dresser facilement.Celtics et Bulls sont à égalité dans cette série (3-3), prochain match au TD Banknorth Garden samedi soir.Philadelphia Sixers-Orlando Magic: 89-114Le Magic ne sait donc toujours pas qui il affrontera en demi-finales de la conférence Est. Mais c'était bien le dernier de ses soucis la nuit dernière puisqu'Orlando devait avant tout valider son billet pour le tour suivant de ces playoffs. C'est désormais chose faite. Les hommes de Stan van Gundy ont remporté le match 6 de la série qui les opposait aux Philadelphia Sixers (114-89), sur le parquet du Wachovia Center. Un succès facilité par le bon match de Rashard Lewis (29 points, 7 rebonds, 5 passes), qui a su faire oublier l'absence de Dwight Howard