Les bookmakers misent sur Hollande

  • A
  • A
Les bookmakers misent sur Hollande
@ REUTERS
Partagez sur :

LA POLITIQUE EN SHORT - Un site de paris sportifs belge propose de miser sur la présidentielle.

Tous les jours, les instituts de sondage donnent des pronostics différents sur les intentions de vote pour l’élection présidentielle. Sarkozy en tête et Hollande deuxième, le lundi. L’inverse le lendemain. On finit par s’y perdre même si une tendance se dégage. Mais pour avoir une autre version sur l’issue de ce scrutin, il y a aussi les paris. Oui, oui, les bookmakers sportifs proposent de miser sur la prochaine élection. Et à en croire les cotes, c’est François Hollande qui tient la corde.

Repérée par la Tribune, cette offre assez originale provient de Belgique. La société Ladbroke, spécialisée dans les paris sportifs, a lancé depuis une semaine la possibilité de miser sur l’élection présidentielle. En France, ce genre de pari est strictement interdit. « Seuls les paris sportifs, les paris hippiques et le poker en ligne sont autorisés », rappelle l’Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne).

Sarkozy en tête au premier tour

Le site de paris sportifs Ladbroke confirme la bonne santé du président-candidat dans les sondages. Si on regarde les cotes, Nicolas Sarkozy arrive en effet en tête du premier tour. Favori des bookmakers, sa cote est de 1,66, contre 2,10 pour François Hollande et 34 pour François Bayrou et Marine Le Pen. Au second tour, c’est le candidat PS qui l’emporterait assez largement, si on fie uniquement aux cotes (1,33 contre 3,25).

Comme les récents sondages l’ont montré ces derniers jours, un changement s’est opéré en pour le premier tour. Il y a une semaine, le candidat PS était en tête. Et depuis lundi, Sarkozy est repassé devant. Mais rien n’est figé. Un petit rappel pour ceux qui ne préfèrent les jeux de grattage, les cotes bougent en fonction du nombre de parieurs.

Une fortune en misant sur Poutou

A moins d’avoir beaucoup d’argent à miser, vous ne risquez donc pas de faire fortune avec l’élection présidentielle. Exemple : si vous misez 10 euros sur Sarkozy au deuxième tour, vous gagnerez 32,50 euros. Pas bézef. En revanche, il y a peut-être un gros coup à faire en misant sur Philippe Poutou comme futur président de la République. Avec une cote à 210 contre 1, les profits peuvent grimper rapidement.