Les bons calculs de M'Vila

  • A
  • A
Les bons calculs de M'Vila
Partagez sur :

Pion essentiel du Stade Rennais, Yann M'Vila est l'un des joueurs les plus utilisés par Frédéric Antonetti. Le milieu international, titulaire aussi en équipe de France, a fait part de sa fatigue des dernières semaines et voit plutôt d'un bon oeil l'élimination de Rennes en Ligue Europa. Ce qui ne l'empêchera pas d'être sur le terrain samedi face à Brest, lors de la 17e journée de Ligue 1.

Pion essentiel du Stade Rennais, Yann M'Vila est l'un des joueurs les plus utilisés par Frédéric Antonetti. Le milieu international, titulaire aussi en équipe de France, a fait part de sa fatigue des dernières semaines et voit plutôt d'un bon oeil l'élimination de Rennes en Ligue Europa. Ce qui ne l'empêchera pas d'être sur le terrain samedi face à Brest, lors de la 17e journée de Ligue 1. Titulaire indiscutable avec le Stade Rennais et bien souvent aligné par Laurent Blanc en équipe de France, Yann M'Vila joue beaucoup depuis le début de la saison. Le milieu international a ainsi pris part à 23 matches au cours des quatre derniers mois. Un enchaînement lourd à supporter selon lui: "C'est vrai que cette année, c'était pesant. J'ai enchaîné beaucoup de matches, j'ai cru que ça allait passer mais la fatigue a toujours été là", reconnaît-il sur le site Internet du quotidien Ouest-France. Cette accumulation d'efforts lui a toutefois permis "de voir jusqu'où [il] pouvait aller", de "mieux se gérer" et d'envisager peut-être plus sereinement les prochaines échéances. "Ça va me servir pour la suite", ajoute d'ailleurs M'Vila, en se projetant vers l'Euro 2012 en juin prochain avec les Bleus. Après les éliminations de Rennes en Ligue Europa et en Coupe de la Ligue, le milieu breton y voit peut-être une chance de se préparer dans des conditions idéales. "On va jouer une fois par semaine. C'est à moi d'être professionnel, d'avoir une bonne hygiène de vie, et de faire beaucoup de soins. Cette année, je commence à le faire. Je n'en faisais pas du tout avant, je n'aime pas les massages, je trouvais que ça ne me faisait rien. J'espère qu'il va y avoir un résultat." Conscient du rythme soutenu auquel est soumis son joueur, Frédéric Antonetti, l'entraîneur rennais, n'a pas hésité de le faire souffler quand cela était nécessaire. "Le coach a très bien su me gérer en me ménageant sur quelques matches", souligne M'Vila. En Ligue Europa principalement. "Il ne faut pas se laisser distancer" Contre le Stade Brestois samedi, lors du derby breton de la 17e journée de Ligue 1, Antonetti ne devrait pas se priver de son international français. La défaite à Nice (2-0) le week-end dernier a une nouvelle fois mis en lumière le manque de régularité des Rennais cette saison. "On a raté notre match à Nice, mais cela ne veut pas dire non plus que l'on a passé une semaine d'entraînement difficile. On a travaillé normalement. Il faut maintenant éviter que ce type de match se répète trop souvent", insiste l'entraîneur des Rouge et Noir. Et pas question pour M'Vila de perdre des points sur le wagon des équipes de tête: "Il ne faut pas se laisser distancer. Ce derby, on veut le gagner. Il faudra pour cela être présent dès la première minute." Pour gommer son irrégularité en championnat, Rennes y appose sa réactivité. Après leur lourde défaite à Montpellier (4-0) en août, les Bretons s'étaient ensuite imposés contre Caen (3-2) et à Marseille (0-1). Battus à Lille (2-0) début octobre, ils avaient redressé la barre en dominant Lorient (2-0) puis en gagnant à Auxerre (0-1). Les Brestois, qui affichent l'avant-dernière attaque de Ligue 1 à l'extérieur cette saison (trois buts marqués seulement), sont prévenus. A Rennes, les séries et les calculs ont un certain succès.