Les Bleus y étaient presque

  • A
  • A
Les Bleus y étaient presque
@ Molliere/FFBB
Partagez sur :

BASKET - L'équipe de France s'incline sur le fil face à l'Australie.

BASKET - L'équipe de France s'incline sur le fil face à l'Australie. Du mieux mais... Si l'équipe de France a (enfin) montré un visage plutôt séduisant face à l'Australie, lundi, dans le cadre du tournoi de Villeurbanne, il reste encore ces petits riens agaçants, ces petites broutilles qui vous hérissent le poil qui, au final, font qu'une équipe sort ou non en vainqueur du parquet. Et cette fois, ce sont bien les Océaniens qui terminent la rencontre avec l'avantage au tableau d'affichage (67-66). Une avance que les Bleus auraient très bien pu prendre s'ils n'avaient pas été négligeants sur les petits à-côtés. Il y a bien sûr ce shoot au buzzer de Nicolas Batum, mais cette arme ne vient qu'avec le temps, et n'est franchement pas celle sur laquelle une équipe doit se reposer pour vaincre. Car la différence doit se faire avant. Et là, les lancers francs manqués de Boris Diaw (3/9 sur la rencontre dont un dans la dernière minute), les vingt pertes de balle pour toute la joyeuse troupe de Vincent Collet ou même les cinq petits points inscrits par Batum pèsent lourd dans la balance des comptes finaux. Ce dernier, en compagnie de Diaw, livre au final une partition décevante, alors le sélectionneur attend forcément un peu plus de ses deux leaders. Batum : "On a fait de belles choses" Mais leur petit coup de moins bien a permis au collectif de s'exprimer enfin. Un mal pour un bien. Erratique jusque-là, le secteur intérieur a en effet pris un peu plus d'ampleur avec la performance XXL d'Ali Traoré, 17 points, record sous le maillot bleu à la clé. Si Alexis Ajinça n'est pas entré, Florent Pietrus s'est lui montré un peu plus investi offensivement, alors qu'Alain Koffi est sorti de sa réserve (6 points, 7 rebonds). Derrière, Nando De Colo commence à prendre la mesure de son rôle de meneur avec 10 points, 5 passes et 5 rebonds. L'autre satisfaction s'appelle Mickaël Gelabale, enfin saignant dans son rôle de sixième homme. L'ailier champion de France, 9 points et 8 rebonds au compteur, a en effet un rôle capital à jouer pour le futur de cette équipe de France. Au final, et malgré la défaite, les joueurs apparaissaient soulagés de leur performance. "On a fait de belles choses", lâche ainsi Batum, au micro de Sport +, tandis qu'Ali Traoré estime qu'ils "avaient à coeur de remonter leur niveau". Reste à peaufiner les détails.