Les Bleus tombent l'Espagne !

  • A
  • A
Les Bleus tombent l'Espagne !
@ Reuters
Partagez sur :

BASKET - La France réussit l'exploit de battre l'Espagne en ouverture du Mondial (72-66).

BASKET - La France réussit l'exploit de battre l'Espagne en ouverture du Mondial (72-66). Les Bleus ont réussi à ébranler la montagne espagnole dès leur entrée en lice dans ce mondial turc. Les hommes de Vincent Collet ont d'abord mis en avant leur grosse défense pour contenir les attaques espagnoles avant de passer à l'attaque, au bout de 5 minutes, par Pietrus (2-5, 6e). A la fin du premier acte, l'Espagne mène assez logiquement 18-9. Les Français tiennent le rythme malgré un 3 points de Mumbru qui porte le score à 23-11. Dans la foulée, Gelabale entre un tir primé (23-16) et les Bleus profitent t des hésitations des champions du monde en attaque (14/32 à la pause). Batum d'un dunk énorme sur Mumbru, Traoré et Gelabale empilent les paniers et les Français reviennent à 25-25 à une minute de la pause. Gelabale, encore lui, donne un premier avantage aux Bleus (27-26). Albicy, quel sang froid Les Espagnols repassent ensuite plus largement devant grâce à Navarro (35-27). Mais les Bleus recollent encore au courage avec un panier de Batum (35-32). La Roja commence toutefois à trouver la mire longue distance. Les Tricolores ne s'en laissent pas conter, Albicy répond par un 3 points, Koffi envoie un dunk avant que Batum ne lâche un tir primé au buzzer (44-43). Une fois de plus, Fernandez donne 4 longueurs d'avance à l'Espagne (50-46) mais Gelabale frappe à 3 points (50-49) avant que Traoré ne permette à son équipe de passer devant (51-50). Un avantage anéanti par un tir primé de Reyes (53-53) avant un festival Batum qui inscrit 2 lancers francs puis un 3 points (58-53). Avec un médiocre 17/32 sur la ligne, l'Espagne a craqué dans les tirs et dans les mots avec une technique pour Rubio. Avec la faute, Mahinmi et Batum font passer le score à 65-54 à 1'17'' de la fin ! Le match n'est cependant pas gagné comme en témoignent deux actions en forme de syndrome français avec deux interceptions sur la relance et deux tirs primés... Diaw relance la machine avant qu'Albicy, ne rentre tous ses lancers francs. Un succès final 72-66 qui fait chavirer le banc tricolore.