Les Bleus sur le même rythme

  • A
  • A
Les Bleus sur le même rythme
Partagez sur :

Opposée à la Slovaquie mardi à Izmir en Turquie, l'équipe de France a parfaitement débuté la deuxième phase de l'Euro. Les Bleus se sont en effet imposés trois sets à un (25-23, 24-26, 25-22, 25-21). Un succès qui leur permet de revenir à un point du leader polonais. Une victoire face à la Grèce mercredi leur permettrait de se rapprocher des demi-finales.

Opposée à la Slovaquie mardi à Izmir en Turquie, l'équipe de France a parfaitement débuté la deuxième phase de l'Euro. Les Bleus se sont en effet imposés trois sets à un (25-23, 24-26, 25-22, 25-21). Un succès qui leur permet de revenir à un point du leader polonais. Une victoire face à la Grèce mercredi leur permettrait de se rapprocher des demi-finales.Face à un adversaire qu'ils avaient déjà battu mi-août à l'occasion du tournoi qualificatif au Mondial 2010 à Gdynia (Pologne), les Bleus n'avaient pas d'autres choix que de l'emporter pour rester maîtres de leur destin dans la course aux demi-finales. Pour ce premier match de la deuxième phase, Philippe Blain aligne le même six de départ que lors de la première phase, à l'exception de Jean-Philippe Sol, qui remplace Romain Vadeleux au centre. Après un début de rencontre timide (5-7), les Bleus prennent les commandes du set (15-12) et maintiennent une marge de sécurité de trois points tout au long du set et malgré un dernier effort des Slovaques qui reviennent à 23-24. Les Tricolores parviennent alors à fournir le coup de rein nécessaire pour s'adjuger la première manche (25-23).Les Slovaques prennent un meilleur départ dans le deuxième set et profitent des nombreuses fautes tricolores pour rester en tête jusqu'au deuxième temps mort technique (13-16). Les Bleus rectifient le tir et reviennent au score (18-18, puis 24-24), mais retombent dans leurs travers et craquent au mauvais moment, devant des Slovaques en réussite sur la fin de set, qu'ils arrachent (26-24), pour égaliser à une manche partout. Choc au sommet face à la GrèceRévoltés par cette égalisation, les volleyeurs tricolores passent à la vitesse supérieure d'entrée de troisième set (9-5), avant, comme trop souvent, de connaître un passage à vide, défaut qu'il leur faudra vite corriger au fur et à mesure de la compétition. Les coéquipiers de Stéphane Antiga haussent ensuite le ton pour prendre un avantage conséquent 21-15. Une fois encore, les Slovaques profitent d'une déconcentration de la réception française imposer un 7-2 pour revenir à 23-22. C'est toutefois insuffisant pour empêcher la France de remporter le 3e set (25-22).Revigorés par le gain difficile de la troisième manche, les Tricolores partent une fois de plus sur de bonnes bases dans le 4e set et mènent rapidement 5-1. Cette fois-ci, les Bleus ne connaissent pas de baisse de régime en milieu de set et parviennent même à creuser l'écart au deuxième temps mort technique (16-10) sous l'impulsion d'un Guillaume Samica qui s'affirme au fil des matches après des débuts difficiles contre la Pologne. Menés 22-16, les Slovaques ne reviendront pas, et s'inclinent (25-21) sur la première balle de match.Forts de ce troisième succès consécutif, les Bleus peuvent désormais envisager une qualification pour le dernier carré, d'autant que la Grèce, qui comptait quatre points à l'entame de cette deuxième phase, s'est inclinée face à l'Allemagne (3-1) et que l'Espagne, à égalité de points avec la France avant cette quatrième journée, s'est inclinée face à la Pologne. Outre les Polonais, qui semblent promis aux demi-finales, les hommes de Philippe Blain semblent donc les mieux partis pour décrocher le deuxième ticket, synonyme de qualification directe pour le Mondial 2010. Ils devront cependant gommer certaines irrégularités dans les moments importants, qui leur ont coûté des sets face à la Pologne, l'Allemagne ou la Slovaquie, pour écarter des Grecs impressionnants lors de la première phase, écrasant notamment le champion d'Europe espagnol (3-0).