Les Bleus sous l'oeil d'un profileur

  • A
  • A
Les Bleus sous l'oeil d'un profileur
@ Reuters
Partagez sur :

ÉQUIPE DE FRANCE - Laurent Blanc a décidé de soigner la préparation mentale de son équipe.

Dans l'encadrement de l'équipe de France, on connaissait le médecin, le préparateur physique, le kiné, l'ostéopathe,... Et voilà venir le "profiler". Le terme, francisé en profileur et utilisé par la FFF dans un communiqué, ne vous dit peut-être rien. Mais si vous êtes friand de séries criminelles et de films avec des serial killers, vous en avez déjà vus sur les écrans. Au terme "profileur", le Petit Robert donne cette définition : "Spécialiste du profilage, technique d'aide à l'enquête policière qui consiste à dresser le profil psychologique d'un criminel récidiviste inconnu." Rassurez-vous, les Bleus n'abritent pas encore des criminels mais seulement quelques mutins plus ou moins repentis.

Objectif : "optimiser la performance"

Non, le but de ce profileur, dont la fédération n'a pas révélé l'identité, est avant tout de faire émerger du positif dans le domaine sportif. Dans son - très court - communiqué, la FFF précise : "ce profileur, issu du monde de l'entreprise, s'attache à cerner les compétences, les caractéristiques, les points forts et les points faibles des individus au niveau de la performance, afin d'optimiser celle-ci." Cette "première prise de contact", comme l'appelle la 3F, a eu lieu "à l'initiative de Laurent Blanc et en présence du Dr Fabrice Bryand", le médecin des Bleus.

L'arrivée de ce profileur n'est pas une surprise. Dans un entretien publié dans le Journal du dimanche, le sélectionneur des Bleus avait fait part de sa volonté de faire appel à un "préparateur mental". "Je voulais déjà un préparateur à Bordeaux. Mais de manière individuelle, pas collective. Il nous faut quelqu'un qui puisse aller à la rencontre des joueurs dans les clubs", expliquait-il. Le nouveau sélectionneur innove et ce n'est peut-être pas une mauvaise chose. On espère simplement que ce profileur n'est pas là pour trouver le fameux "traître" qui a parlé à L'Équipe...