Les Bleus se frottent au Chardon

  • A
  • A
Les Bleus se frottent au Chardon
@ Reuters
Partagez sur :

VI NATIONS - Le XV de France débute le tournoi dimanche en Ecosse.

VI NATIONS - Le XV de France débute le tournoi dimanche en Ecosse. Le match en direct Battus en Irlande (21-30) en ouverture de l'édition 2009 du Tournoi des Six Nations, le XV de France espère ne pas connaître pareille mésaventure dimanche face à l'Ecosse, dans l'enceinte mythique de Murrayfield. Vainqueurs de leurs trois dernières confrontations face au XV du Chardon, leur dernière défaite remonte à 2006 (16-20), les Bleus n'envisagent que la victoire afin de se placer dans les meilleures conditions pour décrocher un tournoi qui leur échappe depuis 2007. Les deux dernières éditions ont en effet été remportées par le Pays de Galles et l'Irlande. Pour Marc Lièvremmont, ce match d'ouverture est capital, comme il l'a laissé entendre sur le site de la Fédération française de rugby: "Nous démarrons par l'Ecosse, invaincue lors de la tournée d'automne. Ils ont changé d'entraîneur (Andy Robinson a remplacé Frank Hadden) en gardant les qualités de jeu dans la défense avec peut être plus de densité. Je me souviens de notre premier match face à l'Irlande, l'an dernier où malgré des bonnes intentions, nous avions été punis par trois essais. Si nous manquons ce premier match, tout devient compliqué par la suite". Le sélectionneur tricolore Marc Lièvremont a décidé pour cette rencontre d'aligner un XV de départ alliant puissance et vélocité, ainsi qu'expérience et jeunesse. Les cadres que sont Servat, Mas, Nallet, Papé, Harinordoquy, Dusautoir, Jauzion, Rougerie et Poitrenaud côtoieront ainsi les prometteurs Domingo, Ouedraogo, Parra, Trinh-Duc, Fall et Bastareaud. Un alliage prometteur sur le papier mais qui demande encore à faire ses preuves sur le terrain face à une formation revancharde, qui n'a plus gagner son match d'ouverture depuis trois ans, mais qui compte sur le retour de l'arrière Chris Paterson, le joueur le plus capé et meilleur buteur du rugby écossais (741 points), pour rivaliser avec son adversaire.