Les Bleus rois de la vitesse

  • A
  • A
Les Bleus rois de la vitesse
Partagez sur :

L'équipe de France de vitesse par équipes a repris son titre mondial en s'imposant mercredi à Apeldoorn en finale contre l'Allemagne. Meilleur temps des qualifications, Baugé, Sireau et D'Almeida ont pris leur revanche sur leurs bourreaux de 2010 en remportant haut la main la finale. Sandie Clair a quant à elle pris la 2e place sur le 500m, tandis que Morgan Kneisky a terminé en bronze lors du scratch.

L'équipe de France de vitesse par équipes a repris son titre mondial en s'imposant mercredi à Apeldoorn en finale contre l'Allemagne. Meilleur temps des qualifications, Baugé, Sireau et D'Almeida ont pris leur revanche sur leurs bourreaux de 2010 en remportant haut la main la finale. Sandie Clair a quant à elle pris la 2e place sur le 500m, tandis que Morgan Kneisky a terminé en bronze lors du scratch. Un temps canon pour un titre mérité ! L'équipe de France a repris son bien avec la fermeté du champion. Battus à la surprise générale l'année dernière en finale par l'Allemagne, Grégory Baugé, Kévin Sireau, et Michael D'Almeida n'ont cette fois pas cédé. Déjà meilleur temps le matin lors des qualifications afin de s'assurer une place dans la grande finale grâce à un temps de 43"951, les Tricolores ont fait encore mieux face leurs bourreaux allemands de l'an dernier, qui ont confirmé leurs bonnes dispositions dans l'exercice en boutant notamment les champions olympiques britanniques en petite finale et finalement bronzés. Une finale parfaitement maîtrisée par le trio tricolore. Grégory Baugé a encore débuté comme une bombe (17"300), Kevin Sireau a pris le relais pour confirmer l'avantage des Bleus (30"446, -0"251) avant que Michael D'Almeida ne parachève le succès en 43"867 (-0"620) ! Un écart de plus de six dixièmes pour une moyenne de 61,549 KM/h, qui vaut comme la confirmation que les champions du monde 2006, 2007, 2008 et 2009 sont bien les patrons de la discipline. D'Almeida qui avait débuté l'aventure par de l'argent la saison dernière découvre les joies de l'or mondial. Ce trio confirme ainsi, à un an des Jeux Olympiques, qu'il reste une valeur sûre. L'argent de Clair, le bronze de Kneisky L'or de la vitesse par équipes n'aura pas été la seule bonne nouvelle de cette première journée à Apeldoorn. En effet, Sandie Clair avait ouvert le compteur médaille de cette équipe de France en obtenant l'argent dans l'épreuve du 500 mètres. La Française échoue à... 23 millièmes du titre ! Partie comme une fusée, celle qui avait déjà obtenu le bronze dans cette même épreuve en 2008 à Manchester, tenait le meilleur chrono à mi-parcours avant d'échouer à un souffle de l'or. De son côté, Morgan Kneisky a pris la médaille de bronze de l'épreuve du scratch. Dans une course toujours très spectaculaire, le Français, champion du monde à Pruszkow en 2009, a su attendre son heure. Il a notamment su prendre la roue de Meyer pour revenir sur un groupe de six hommes échappés à quelques tours de l'arrivée avant de se tenir à l'affût pour aller chiper le bronze derrière l'étonnant Kwok (Hong-Kong), parti en costaud en surprenant tout le monde et notamment l'Italien Viviani en argent Une belle médaille de bronze pour le Bisontin en attendant l'Américaine avec Vivien Brisse et la course aux points.