Les Bleus restent dans le jus

  • A
  • A
Les Bleus restent dans le jus
Partagez sur :

L'équipe de France a décroché vendredi son huitième succès en neuf matches depuis le début de sa préparation à l'Euro 2011, en l'emportant largement face à la Bosnie (85-60) grâce notamment à un 25-5 dans le troisième quart. Parker a encore joué le guide, en terminant meilleur marqueur avec 21 points, suivi de près par De Colo à 18 unités. Les Bleus achèvent leur programme amical samedi, face à la Belgique.

L'équipe de France a décroché vendredi son huitième succès en neuf matches depuis le début de sa préparation à l'Euro 2011, en l'emportant largement face à la Bosnie (85-60) grâce notamment à un 25-5 dans le troisième quart. Parker a encore joué le guide, en terminant meilleur marqueur avec 21 points, suivi de près par De Colo à 18 unités. Les Bleus achèvent leur programme amical samedi, face à la Belgique. Pour son avant-dernière rencontre amicale avant l'Euro, le challenge proposé aux Bleus ce vendredi à Gravelines n'avait en soi rien d'insurmontable. Au programme: la Bosnie, autre candidat en Lituanie, mais nation clairement moyenne du continent basket. L'entame de match des coéquipiers de Boris Diaw n'est pourtant pas des plus idylliques. À l'aise derrière le cercle, la Bosnie démarre fort et n'hésite pas à punir l'équipe de France à 3 points, dans le sillage de son ailier d'origine américaine Henry Domercant (23 points au final) et de son intérieur Mirza Teletovic. En face, Nicolas Batum et surtout Tony Parker (21 points, 7/9 au shoot) se chargent de garder les Bleus au contact pour finir le premier quart-temps à 3 points (22-25, 10e). Mais la première mi-temps reste serrée, physique, voire houleuse après l'altercation entre Parker et le meneur adverse pour un coup de coude de ce dernier. De retour au jeu, Nando De Colo rappelle que l'équipe de France possède toujours des armes au shoot extérieur (3/5, 18 points). Un rappel auquel participe Steed Tchicamboud, appelé de dernière minute, en remplacement d'Antoine Diot, avec 2 shoots de suite à 3 points (3/4 au final) en fin de deuxième quart. Pourtant à la pause, la France ne mène que de 6 points (45-39, 20e). Un troisième quart-temps décisif Changement de physionomie au retour des vestiaires. En baisse de régime, la Bosnie n'affiche plus le même visage qu'en première-mi-temps, à l'image d'un Henry Domercant devenu invisible (0/4 pour démarrer) et peinant à retrouver son souffle. Le moment pour les Français de passer enfin la vitesse supérieure pour scorer un 25-5 dans le troisième quart-temps, fatal aux derniers espoirs de la formation bosnienne. Joakim Noah achève enfin le travail dans la raquette, avec 12 points, 9 rebonds et un contre au terme de la partie. Au final, sans réellement trembler, l'équipe de France aura fait le travail à maintenant cinq jours de son Euro lituanien et gagne en confiance à l'image d'un Steed Tchicamboud décomplexé, qui pourrait prétendre à obtenir du temps de jeu derrière Parker et Albicy. Prochain rendez-vous pour les Bleus dès ce samedi, avec le dernier match amical, à Liévin, face à la Belgique.