Les Bleus respirent

  • A
  • A
Les Bleus respirent
@ Molliere/FFBB
Partagez sur :

BASKET - L'équipe de France a repris confiance face à la Côte d'Ivoire dimanche (74-66).

BASKET - L'équipe de France a repris confiance face à la Côte d'Ivoire dimanche (74-66). Certes, tous les doutes sont encore loin d'être levés à moins d'une semaine du début du Mondial 2010, à Izmir en Turquie, mais l'équipe de France respire un peu mieux après son succès obtenu dimanche soir à Villeurbanne face à la Côte d'Ivoire (74-66). Minée par les blessures et une tournée nord-américaine plus que poussive – deux défaites face au Canada (69-58), (85-63) et une déroute face aux Etats-Unis (86-55) -, l'équipe de Vincent Collet a repris un peu du poil de la bête face, il est vrai, à une modeste équipe ivoirienne. Tendus dans les premières minutes de la rencontre, les Bleus débloquent leur compteur par Ali Traoré, qui a retrouvé une partie de son efficacité dans la raquette. Auteur de 14 points, 5 rebonds et une interception sur l'ensemble de la rencontre, le natif d'Abidjan, bien soutenu par Florent Pietrus (7 points, 7 rebonds, 2 interceptions) a permis aux Tricolores d'achever le premier quart-temps en tête (17-14), puis de faire le trou dans le second. Avec douze points d'avance à la mi-temps (41-29), les Bleus semblent à l'abri d'un retour des coéquipiers du Roannais Souleymane Diabaté, meilleur marqueur du match côté ivoirien avec 15 points. Revue d'effectif Vincent Collet en profite donc pour faire tourner son effectif et offrir du temps de jeu aux habituels remplaçants Alain Koffi (8 points, 7 rebonds) et Alexis Ajinça (4 points), mais aussi aux quatre joueurs qui semblent être en balance pour obtenir les deux dernières places dans le groupe pour le Mondial : Edwin Jackson, Andrew Albicy, Fabien Causeur et Charles Lombahé-Kahudi. Le premier est parvenu quelque peu à tirer son épingle du jeu en inscrivant huit points. Mais l'un des grands artisans du succès tricolore est sans conteste Nicolas Batum qui a pris ses responsabilités en attaque, inscrivant 16 points, avec notamment un 4/7 à trois points. Après avoir compté jusqu'à 22 points d'avance dans le troisième quart temps (60-38), les Bleus, qui se sont relâchés en fin de match, terminent finalement la rencontre avec huit longueurs d'avance (74-66). Si la forme est encore balbutiante, l'équipe de France a assuré l'essentiel et semble avoir trouvé une ébauche de collectif. Mais cette victoire ne sera significative qu'en cas de confirmation dès lundi face à l'Australie.